Top Menu

L’association allemande VDMA réclame une stratégie industrielle européenne pour le solaire

À la lumière de la communication à venir sur la stratégie industrielle dans le cadre de la politique européenne du Green Deal, qui exposera la vision à long terme de l’Union européenne en matière de compétitivité industrielle, de croissance et d’innovation, l’organisation professionnelle allemande VDMA (Mechanical Engineering Industry Association), l’une des plus grandes associations industrielles d’Europe, avec son groupe sectoriel « Equipements photovoltaïques », est le dernier signataire d’une lettre conjointe appelant la Commission à mettre en place une stratégie industrielle globale pour le solaire.

Cela reconnaîtrait l’industrie solaire européenne comme une chaîne de valeur stratégique, ouvrant de nouvelles opportunités pour le solaire, comme la mise en place d’un IPCEI ((Important Project of Commun European Interest) de soutien à la recherche et l’innovation. Des IPCEI ont déjà notamment été mis sur pied pour la microélectronique et les batteries.

« La production d’énergie solaire photovoltaïque est l’une des sources d’électricité les plus rentables en Europe et dans de nombreuses régions du monde. En tant que technologie propre et évolutive, elle est parfaitement placée pour concrétiser le Green Deal européen. En fait, l’Europe a une longue histoire en matière d’énergie solaire, car ce sont les instituts de recherche et les développeurs européens qui ont mené le monde en matière d’innovation solaire. Pour garantir la sécurité de l’approvisionnement énergétique de l’Europe et garantir l’autosuffisance énergétique, nous devons renforcer la capacité industrielle des fabricants solaires européens. Une stratégie industrielle pour le solaire revêt donc une importance stratégique cruciale pour une Europe verte », argumente Jutta Trube, vice-directrice générale, en charge notamment  de l’électronique, des micro et nanotechnologies et directrice de la division des équipements photovoltaïques au sein du VDMA.

« La production photovoltaïque solaire européenne peut être rentable. Une étude récente de VDMA en collaboration avec l’institut de recherche solaire allemand Fraunhofer ISE, montre que la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques en Europe et en Allemagne peut être très compétitive si la taille de l’usine de production est appropriée. Pour stimuler davantage la fabrication d’énergie solaire en Europe, une stratégie industrielle globale et à l’échelle de l’UE pour l’énergie solaire doit être mise en œuvre. En tant que fabricants européens d’équipements solaires, nous, au VDMA, sommes prêts à contribuer aux objectifs énergétiques et climatiques de l’UE », ajoute Peter Fath, directeur général de RCT Solutions et président du conseil d’administration de la branche équipements PV du VDMA.

« La politique industrielle de la Commission européenne représente une opportunité unique pour l’industrie solaire. Avec une nouvelle stratégie industrielle pour l’énergie solaire, l’UE peut prendre le leadership mondial sur les technologies, la fabrication et les services solaires existants et à venir. Une étude récente de la Commission (*) a révélé que la chaîne de fabrication européenne pourrait accroître sa compétitivité et représenter un volume de production annuel équivalent à 1 gigawatt. Avec une stratégie industrielle en place, nous pouvons y parvenir et créer des emplois de haute technologie durables dans des entreprises qui pourront bénéficier des centres de recherche solaire leaders en Europe », ajoute Walburga Hemetsberger, CEO de l’association professionnelle européenne de l’industrie solaire SolarPower Europe, qui compte plus de 200 membres.

Télécharger l’étude 2019 réalisée sur le PV par le JRC (Joint Research Centre), le service Science et de Connaissance de la Commission européenne.

 

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This