Top Menu

L’Allemagne lance son premier appel d’offres combinant solaire et éolien

En Allemagne, l’Agence fédérale des réseaux (Bundesnetzagentur) vient de lancer le premier appel d’offres bi-technologies solaire photovoltaïque et éolien terrestre, pour un volume total de 200 MW et des projets entre 750 kW et 10 MW, voire 20 MW pour le solaire dans certains cas. Le prix maximum de la génération d’électricité a été fixé à 8,84 c€/kWh. Date limite de dépôt des candidatures : 3 avril 2018.

Cet appel d’offres est ouvert à des projets de champs d’éoliennes ou d’installations photovoltaïques. C’est une première outre-Rhin, la Bundesnetzagentur précise que l’objectif consiste à déterminer le niveau d’aides financières nécessaires à la génération d’électricité à partir de sources renouvelables. Les autorités, qui préparaient ce lancement déjà depuis le printemps 2017 (voir notre article) répondent ainsi à une demande de Bruxelles. En France, le ministre en charge de l’énergie Nicolas Hulot a lancé un appel d’offres bi-technologies similaire, également pour un volume de 200 MW, lors du One Planet Summit en décembre dernier (voir notre article). Cet appel d’offres est expérimental et devrait permettre d’évaluer la compétitivité relative des filières photovoltaïque au sol et éolien terrestre, avec une capacité par projet entre 5 et 18 MW. A l’issue, une évaluation devrait permettre d’en identifier les bénéfices et les inconvénients. La date limite de dépôt des offres a été fixée au 3 septembre 2018.

Pour l’Allemagne, les conditions de participation ont été définies comme suit :

-les projets d’installations photovoltaïques doivent afficher une puissance minimale de 750 kW ; la limite de puissance des centrales solaires au sol est en principe fixée à 10 MW, mais avec quelques exceptions jusqu’à 20 MW dans des régions où l’électricité est produite à partir de centrales à charbon (lignite) ;

-les projets éoliens doivent afficher une puissance minimale de 750 kW.

Les cahiers des charges sont grosso modo identiques à ceux appliqués aux appels d’offres classiques par technologie, avec néanmoins de petites différences quant aux critères d’évaluation des prix. Des informations plus détaillées se trouvent ici

Cet appel d’offres se distingue par sa neutralité technologique mais aussi par son apport dans la détermination des coûts de l’intégration au réseau de distribution et au système électrique, induits par la mise en œuvre de nouvelles sources d’énergie renouvelable connectées aux réseaux de distrbution. Ces coûts peuvent par exemple être plus importants dans les régions où il existe déjà de nombreuses centrales EnR.

Pour plus d’informations, cliquer ici

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This