Top Menu

La Semdas charge BayWa r.e. de développer une centrale PV en Charente-Maritime

Le développeur, constructeur et exploitant de parcs éoliens et solaires BayWa r.e. vient de signer un protocole de coopération avec la Semdas (Société d’économie mixte pour le développement de l’Aunis et de la Saintonge) pour développer une troisième centrale photovoltaïque sur l’ancien terrain d’aviation puis camp militaire de Fontenet en Charente Maritime.

Photo : BayWa r.e.

La firme est déjà présente dans le département, et en particulier sur le terrain du camp de Fontenet d’une surface totale de 160 ha, qui a entamé sa reconversion il y a une dizaine d’années. En 2014, elle y a développé et construit une première centrale photovoltaïque, appelée Fontenet 1, d’une puissance de 12 MWc. Elle est aujourd’hui en charge de son exploitation technique et commerciale ainsi que des opérations de maintenance. Un projet d’extension, appelé Fontenet 2, est actuellement en cours pour une puissance de 14,7 MWc. Le permis de construire a été obtenu en novembre 2018 et le projet retenu à l’appel d’offres CRE en février 2019. Cette centrale PV devrait voir le jour en 2021.

Jean-Michel Rapiteau, président de la Semema, Sylvie Marcilly, présidente de la Semdas, Céline Tran, directrice générale de BayWa r.e. France, Benoît Roux, responsable Développement et Acquisitions solaire chez BayWa r.e. France

L’accord signé avec BayWa r.e. concerne donc maintenant une 3e centrale photovoltaïque, et porte cette fois sur le secteur ouest du camp. La Semdas, qui a choisi de mettre à disposition et de valoriser des terrains en friche en vue du développement et de l’installation de centrales solaires, participera au développement du site par le biais d’une prise de participation dans la société de projet. « Notre participation dans ce projet s’inscrit dans notre stratégie de promotion du développement des énergies renouvelables en Charente Maritime. Notre connaissance du territoire et des acteurs nous permet d’aller au-delà de notre mission traditionnelle d’aménageur afin de favoriser la réalisation de cette centrale solaire », souligne Sylvie Marcilly, présidente de la Semdas. La Société d’Economie Mixte Energies Midi Atlantique (Semema) entrera, elle, au capital de la société de projet une fois que la centrale PV sera en phase d’exploitation, en vertu d’un protocole d’accord signé également avec BayWa r.e.

Diverses mesures (protection de la nature, de création d’emplois, ou de retombées économiques directes) sont à l’étude dans le cadre du développement du projet : la création d’un centre de maintenance sur le territoire de la Communauté de Communes avec l’embauche d’au moins deux techniciens de maintenance, le développement d’une activité pastorale sur le camp de Fontenet avec la mise à disposition des centrales solaires déjà en exploitation sur le site, ainsi qu’une campagne de financement participatif à l’attention des riverains pour une partie des études de développement.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This