Top Menu

ICG Infra investit 100 millions d’euros dans le groupe CVE

CVE, producteur indépendant français d’énergies renouvelables, actif sur les marchés du solaire, du biogaz et de l’hydroélectricité, annonce qu’Intermediate Capital Group, gestionnaire britannique de placements alternatifs au niveau mondial, a investi 100 millions d’euros en fonds propres et quasis fonds propres dans CVE via son activité d’investissement dans les infrastructures (ICG Infra).

Cette opération servira à accompagner la croissance du groupe sur le long terme. CVE s’est en effet fixé pour objectif de multiplier par 8 sa capacité de production à horizon 2025, pour atteindre 2,3 GW en exploitation et en construction.

« Nous sommes très heureux du succès de cette opération qui nous dote de moyens supplémentaires afin d’accélérer notre développement sur le marché des énergies renouvelables compétitives, en France et à l’international, et de capter le potentiel de croissance du secteur. Cette opération démontre la solidité de notre modèle économique et de notre stratégie de producteur indépendant multi-énergie, multi-pays, visant une production décentralisée d’énergies renouvelables commercialisées en circuit-court auprès des entreprises et collectivités », déclarent Pierre de Froidefond, Hervé Lucas et Christophe Caille, associés fondateurs de CVE, ainsi qu’Arnaud Réal del Sarte, Directeur général délégué Finance.

Financer la croissance et la diversification du mix énergétique de CVE 

Cette opération donne à CVE de nouveaux moyens pour renforcer de façon significative ses fonds propres, financer son plan d’affaires 2020-2025 et accélérer ses efforts d’investissement.

D’ici 2025, le groupe prévoit de multiplier par 8 sa capacité installée pour atteindre 2,3 GW, dont plus de 50% seront déployés à l’international. Notamment, aux Etats-Unis, au Chili, dans certains pays d’Afrique où le groupe est déjà implanté, ainsi que dans de nouvelles zones actuellement en réflexion.

Cette opération servira également à financer la diversification du mix énergétique de CVE, avec notamment l’accélération de son activité de méthanisation, qui représentera près de 25% de son chiffre d’affaires à horizon 2025 (contre 2% aujourd’hui), ainsi que le déploiement de son activité dans l’hydroélectricité.

Suite à cette opération, les associés de CVE garderont le contrôle de la société. En maintenant son indépendance, le groupe préserve ainsi son agilité et sa capacité à innover, sur les plans techniques et marketing. À titre d’exemple CVE a récemment signé ses premiers contrats RespeeR, sa solution d’électricité verte locale à l’intention des entreprises et collectivités, a lancé une offre Halo de community solar aux Etats-Unis, déploie des centrales bifaciales au Chili et en France et s’intéresse aux centrales solaires flottantes. 

À l’issue de cette opération, le dispositif d’actionnariat salarié sera renforcé, traduisant ainsi la volonté des associés fondateurs de partager, depuis la création de CVE, les fruits de la croissance avec leurs équipes dans la durée.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This