Top Menu

Fin de l’aventure chinoise : SMA supprime 400 emplois

Pour le spécialiste allemand des onduleurs pour le photovoltaïque SMA Solar Technology, l’année 2018 se termine par le lancement des mesures de restructuration annoncées en septembre. Un programme qui va se traduire par la suppression de 425 emplois d’ici 2020, dont une centaine en Allemagne et le reste dans les filiales et participations à l’étranger. La principale mesure est l’arrêt de l’aventure chinoise avec la vente des sociétés au management local.

Dans le parc national du Tsavo au Kenya, les hôtes du Kilaguni Serena Safari Lodge peuvent désormais écouter les sons de la nature après le coucher du soleil sans être dérangé par le bruit des générateurs diesel : une centrale photovoltaïque réalisée par Mettle Solar OFGEN et Sustainable Power Solutions Kenya avec des modules sur trackers d’une puissance de 310 kWc est associée à un système de stockage (670 kWh) sur batterie avec onduleur de SMA Solar Technology pour fournir 100% des besoins d’électricité. Au total, le site comprend 12 onduleurs PV Sunny Tripower et 24 onduleurs à batteries Sunny Island.

Cette restructuration est nécessaire pour renouer avec des bénéfices, affirme le directoire. SMA est en effet présent sur un marché, celui des onduleurs, qui se distingue par une forte baisse des prix et une concurrence accrue. A l’avenir, la firme compte se positionner comme fournisseur de systèmes et de solutions. « La question de nos implantations était au cœur de nos réflexions. Les mesures maintenant décidées soulignent notre attachement à notre localisation historique en Allemagne. Elles visent à nous recentrer sur nos compétences clés, à externaliser et automatiser des activités et à restructurer afin de diminuer nos coûts fixes et exploiter de la façon la plus optimale possible les ressources à notre siège. La suppression de l’équivalent de 425 postes à plein temps est hélas inévitable », précise Jürgen Reinert, porte-parole du directoire. « La vente de nos activités en Chine au management local ouvre la voie à une évolution positive pour les deux parties. Pour assurer l’avenir, nous accélérons notre migration vers un positionnement en tant que fournisseur de systèmes et de solutions, et investissons dans des secteurs d’avenir comme la gestion de l’énergie, l’intégration stockage, le repowering et des modèles commerciaux numériques. »

Après 900 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an passé, SMA pronostique désormais pour l’exercice 2018 en cours un CA de 760 à 780 millions d’euros, et des pertes d’exploitation vaguement chiffrées entre 50 et 90 millions d’euros. Il compte néanmoins renouer dès l’an prochain à la fois avec un chiffre d’affaires en croissance et avec des bénéfices.

L’année 2018 avait pourtant bien démarré, avec une croissance des ventes d’onduleurs de 3,8 GW à 4,3 GW en termes de puissance, un chiffre d’affaires en hausse de 381 à 394,6 millions d’euros et un bénéfice opérationnel de 40,9 millions d’euros, comparé au 1er semestre 2017. Toutefois, le directoire de SMA avait dès septembre lancé une alerte sur ses résultats. Malgré des ventes pour une puissance totale de 6,2 GW de janvier à fin septembre 2018 contre 5,9 GW sur la même période de 2017, le chiffre d’affaires était en baisse, de 592,5 millions d’euros pour les trois trimestres de l’an passé à 575 millions d’euros cette année. La raison avancée : le recul du marché chinois, combiné à la pression sur les prix et la concurrence. Le résultat d’exploitation diminuait légèrement, de 55 à 50 millions d’euros sur la période.

La centrale photovoltaïque de 50 MWc en construction à Kita au Mali (Photo : Akuo Energy)

Les chiffres de novembre n’ont pu que confirmer le recul malgré des contrats d’approvisionnement pour de grands projets. SMA a ainsi signé avec Akuo Energy un accord de livraison portant sur 21 stations SMA Medium Voltage Power pour une centrale photovoltaïque de 50 MW actuellement en construction au Mali, la plus grande réalisée à ce jour en Afrique de l’Ouest. La ferme solaire de Kita devrait être raccordée au réseau électrique en 2019. En Australie, SMA va livrer 57 stations Medium Voltage Power (MVPS) 5500 pour la centrale PV à Limondale, d’une puissance de 349 MW, en Nouvelles Galles du Sud. Enfin, une étude d’IHS Markit* a récemment positionné SMA en tête des fabricants d’onduleurs à batterie pour l’année 2017, avec 400 MW de puissance commercialisée sur l’année.

*Energy Storage Inverter (PCS) Report 2018, IHS Markit.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This