Sélectionner une page

BayWa r.e. retenu pour un projet associant photovoltaïque, stockage et production d’hydrogène en Haute Saintonge

BayWa r.e. retenu pour un projet associant photovoltaïque, stockage et production d’hydrogène en Haute Saintonge

La Communauté des Communes de la Haute-Saintonge (CDCHS), territoire à énergie positive (TEPOS) historiquement engagé dans le développement des énergies renouvelables, a lancé fin 2021 un Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) en vue du développement d’un parc photovoltaïque sur le site du Pôle Mécanique de la Haute Saintonge, en Charente-Maritime.

L’offre de BayWa r.e., entreprise internationale spécialisée dans les énergies renouvelables, a été retenue pour mettre en œuvre un ambitieux projet de transition énergétique en Haute-Saintonge. BayWa r.e. s’est rapprochée pour ce projet de l’entreprise Lhyfe, acteur de l’hydrogène vert renouvelable, qui mènera en collaboration forte avec la Communauté des Communes une étude de débouchés sur le territoire en vue de la construction d’une installation de production d’hydrogène.

BayWa r.e. assurera le développement, la construction et l’exploitation d’un parc photovoltaïque de 40 MWc, ainsi que le développement d’une unité de stockage de l’électricité par batteries.

Lhyfe aura la charge du développement, de la construction et de l’exploitation d’une unité de production d’hydrogène vert renouvelable alimentée par la production électrique du parc photovoltaïque. L’hydrogène renouvelable ainsi produit, pourrait être commercialisé localement par Lhyfe auprès d’acteurs industriels ou de la mobilité, dans un rayon de 100 à 150 km.

« Au-delà de l’implantation d’un nouveau parc photovoltaïque, nous avons souhaité, d’une part, voir émerger un projet porteur d’innovations pour renforcer l’attractivité du Pôle Mécanique et contribuer à la création d’emplois sur le territoire. D’autre part, nous l’avons voulu porteur d’innovations, même expérimentales, en matière de stockage d’électricité de production d’hydrogène. La proposition faite par BayWa r.e. répond à ces deux exigences », explique Claude Belot, président de la Communauté des Communes de la Haute-Saintonge.

Le projet prévoit l’implantation d’une installation photovoltaïque sur 50 hectares au sein du Pôle mécanique de la Haute Saintonge, pour une production annuelle de près de 52 GWh correspondant à la consommation de plus de 26 000 personnes, soit près de la moitié des besoins domestiques de la Communauté des Communes de la Haute Saintonge.

Les études environnementales seront engagées dès cette année. Sous réserve d’obtention des autorisations administratives, la construction du parc photovoltaïque pourrait être engagée en 2026.

A la centrale photovoltaïque sera couplé un système de stockage d’énergie de type batterie lithium. Le dispositif permettra une intégration optimisée de la centrale sur le réseau, en captant les excédents de production solaire et en utilisant intelligemment les infrastructures électriques. En outre, cela contribuera entre autres à sécuriser l’approvisionnement en électricité, notamment en périodes de pointe hivernale.

« BayWa r.e. souhaite que le projet de la Haute-Saintonge soit une vitrine de l’innovation qui démontre le bien-fondé d’associer des outils de flexibilité à la production d’énergie renouvelable, tant sur le plan local qu’au niveau du système électrique. Nous nous attacherons à démontrer la faisabilité technique du projet, mais aussi sa pertinence économique au regard des services apportés », expose Mathieu Bordeleau, responsable de l’innovation chez BayWa r.e. France.

En parallèle du développement de la centrale photovoltaïque, la société Lhyfe conduira une étude approfondie des débouchés locaux de la production d’hydrogène, dans un rayon de 100 à 150 km. Cette étape permettra de dimensionner une chaîne de production d’hydrogène comprenant électrolyseur, compresseur et stockage.

Parmi les bénéficiaires potentiels, les flottes de véhicules des collectivités, des syndicats de déchets, des transports scolaires et urbains, et des entreprises locales, mais aussi les industriels locaux (filières agro-industrielle, aéronautique, etc.).

BayWa r.e. propose à la collectivité d’entrer au capital du projet dès la phase de développement, puis de rester et devenir majoritaire si elle le souhaite en phase construction et exploitation. Dans ces conditions, la rémunération liée à cet actionnariat viendrait s’ajouter aux retombées économiques et fiscales liées à la présence du parc solaire photovoltaïque sur le territoire des collectivités.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This