Top Menu

BayWa r.e. entame la construction d’un parc solaire de 5 MW dans les Landes

Acteur dans le développement des énergies renouvelables sur le territoire national depuis 2005, BayWa r.e. engage la construction d’un parc solaire photovoltaïque d’environ 5 MWc sur une ancienne carrière de gypse sur les communes de Pouillon et Bénesse-lès-Dax (Landes – 40).

Cette installation de production d’énergie renouvelable sur un site anthropisé produira une énergie décarbonée et s’accompagnera d’aménagements paysagers valorisant une friche aujourd’hui colonisée par une espèce végétale invasive. Sa mise en service est prévue en janvier 2021. BayWa r.e. développe notamment ses projets solaires sur des sites tels que les friches industrielles, les anciennes carrières ou les terrains militaires impropres aux usages agricoles afin de les revaloriser. La société est par ailleurs le leader européen de l’installation de parcs solaires flottants sur des plans d’eau.

Le parc solaire photovoltaïque, composé de 12 000 modules, sera installé sur une ancienne zone de stockage de stériles issus de l’exploitation de la carrière, sur les communes de Pouillon et Bénesse-lès-Dax, dans le département des Landes, en région Nouvelle-Aquitaine. D’une puissance avoisinant les 5 MWc, le parc solaire produira environ 5828 MWh d’électricité renouvelable par an et évitera près de 1810 tonnes de CO2. Sa production correspondra à l’équivalent de la consommation énergétique, chauffage compris, d’environ 1300 foyers. Le projet a été lauréat d’un appel d’offre de la CRE en février 2019. Au titre de l’IFER (impôt forfaitaire sur les entreprises de réseaux), plus de 13 500 € seront versés chaque année aux collectivités locales.

Le site d’implantation a fait l’objet d’un remblaiement durant l’activité de la carrière de gypse voisine. Les sols, remaniés, sont constitués de stériles provenant de la carrière de gypse. Constitué d’une zone remblayée sableuse, le site est aujourd’hui envahi par l’Herbe de la Pampa, une espèce végétale exotique invasive avérée en Nouvelle-Aquitaine.

Les tables métalliques accueillant les panneaux seront fixées au sol par des pieux battus. Les modules photovoltaïques seront montés sur des châssis inclinés pour former ces tables, alignées selon des rangées exposées au Sud, pour maximiser l’énergie reçue du soleil.

BayWa r.e. projette l’extension du parc solaire Blueberry dans l’Indre

BayWa r.e. a également engagé cet été la construction de deux parcs photovoltaïques Blueberry et Blueberry Central, d’une puissance totale de 30 MWc, sur le site de l’ancien camp militaire de La Martinerie, dans l’Indre. Leur mise en service est prévue début 2021.

La société a lancé des études pour un nouveau parc solaire sur ce même terrain, d’une puissance de 36 MWc. Intégralement développé par BayWa r.e., ce projet d’extension est nommé Greenberry.

Les demandes d’autorisations administratives relatives à cette extension du parc solaire seront déposées à l’automne, à l’issue des études environnementales et techniques. La 3e tranche de la centrale solaire pourrait ainsi voir le jour courant 2022, pour une mise en service prévue en 2023.

Les travaux de Blueberry ont commencé en février de cette année avec le défrichage de la zone et la dépollution du site. Si aucun matériau explosif n’a nécessité d’intervention de déminage, les vestiges de deux hangars ont été exhumés, et donnés à l’association “Les amis de la Martinerie”. Ils feront l’objet d’une prochaine exposition au public.

La construction de la centrale sud a été engagée en juin à l’issue du confinement, suivi de la centrale nord en août. La pose des 87 552 panneaux sera achevé courant novembre 2020, et la centrale de 30 MWc devrait être raccordée au réseau de distribution en début d’année 2021.

Le projet de la nouvelle centrale Greenberry occupera 35 ha supplémentaires sur les 90 ha de la zone de l’ancienne base militaire, dont l’activité a cessé en 2012. Sous réserve d’obtention des autorisations administrative nécessaires, 70 des 90 ha de ces terrains, impropres à un usage agricole car affectés pendant près d’un siècle à un usage militaire (pollution pyrotechnique), seront ainsi valorisés dans le cadre de la transition énergétique.

L’électricité verte produite par la centrale Greenberry permettra d’alimenter localement l’équivalent d’environ 8 800 foyers. BayWa r.e. maîtrise la revalorisation d’anciens terrains militaires, forte de son expérience en Charente-Maritime avec la construction et l’exploitation d’un parc photovoltaïque de 12 MWc sur le camp de Fontenet. L’entreprise a construit plus de 100 MWc de parcs photovoltaïques au sol en France et gère l’exploitation et la maintenance de près de 200 MWc.

Filiale dédiée aux énergies renouvelables du groupe BayWa (17 milliards d’euros de CA), BayWa r.e. est un acteur de premier plan du secteur des énergies renouvelables avec 3 GW de projets réalisés. L’entreprise internationale BayWa r.e. compte près de 2400 collaborateurs et opère 8,3 GW d’actifs renouvelables pour le compte de tiers. En France, BayWa r.e. a déjà installé et mis en service 260 MW et assure la gestion technique et commerciale de près de 500 MW. L’entreprise compte une centaine de salariés en France répartis sur une dizaine de sites, dont 5 agences situées à Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux et Montpellier.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This