Top Menu

Autoconsommation : une centrale flottante de 750 kW pour une gravière en Allemagne

En Allemagne, l’énergéticien Erdgas Südwest a lancé la construction d’une centrale photovoltaïque flottante de 750 kW sur un lac artificiel de gravière pour le compte de l’entreprise Ossola, qui exploite ce site proche du Rhin*.

Seulement 2% de la surface de l’eau sera couverte de modules solaires, pour une production annuelle d’électricité attendue autour de 800000 kWh destinés à l’autoconsommation par les équipements sur site. Selon les études, 2/3 de la production serait autoconsommée, et le surplus injecté sur le réseau électrique.

« Contrairement à des centrales solaires au sol, les sites flottants sur un lac artificiel n’entrent en conflit avec aucune autre forme d’utilisation. La production d’électricité et la consommation sont en outre en parfaite adéquation », souligne Ralf Biehl, directeur d’Erdgas Südwest. Le refroidissement par l’eau du lac permettrait même un productible supérieur d’environ 10% comparé à des générateurs photovoltaïques installés au sol ou sur toitures. « L’exploitation d’une gravière consomme beaucoup d’énergie. En produire à partir de sources renouvelables sans utiliser d’autres terrains par ailleurs constitue une vraie solution et protège en même temps l’environnement », affirme Thomas Beißwenger, directeur général du syndicat professionnel Steine und Erden Baden-Württemberg.

L’énergéticien Erdgas Südwest vise ainsi à dupliquer le concept pour d’autres gravières encore en exploitation. De fait, les gravières ont entraîné la création de nombreux lacs artificiels le long du Rhin au cours des dernières décennies du fait de la demande croissante de matériaux de construction (sable et graviers).

*Il s’agit du Baggersee Maiwald à Renchen, près d’Achern dans le Bade-Wurtemberg.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This