Top Menu

Armor lance la production de films OPV souples

Après 6 années de travaux de R&D dans le cadre de partenariats technologiques et 40 millions d’euros d’investissements industriels, l’ETI française Armor lance la production de ses films organiques photovoltaïques (OPV) souples « bas carbone », conçus et fabriqués en France. Issu du Beautiful Light Project (voir notre article), ce « matériau » dit ASCA ouvre la voie à un grand nombre d’applications industrielles. Les modules solaires sont conçus sur-mesure sur le site de La Chevrolière, près de Nantes. Les premières applications commerciales devraient arriver progressivement sur le marché dès 2017.

Armor-141016Basé sur des composés organiques, le film organique photovoltaïque ASCA est semi-transparent, flexible, ultra-léger, sans métaux rares, mais capable de produire de l’électricité sur tous types de surfaces dès qu’il est exposé à la lumière. Il ne pèse que 500 grammes par m2. Cette légèreté et sa souplesse lui permettent d’intégrer facilement tous types d’applications. Armor a su concrétiser cette innovation grâce à son savoir-faire en enduction de rubans transfert thermique dédiés à l’impression des codes-barres. La société revendique une position de leader dans ce secteur grâce à une capacité de production de plus d’un milliard de m2/an et en  maitrise le procédé industriel. Elle l’a adapté pour pouvoir produire en volume un film photovoltaïque flexible et compétitif. La société s’est pour cela entourée de nombreux partenaires, industriels et laboratoires de R&D (Cambrios Advanced Materials, Merck, LCPO, Amcor, CEA-INES, CNRS-IMS et ADHEX).

Armor a privilégié des techniques de fabrication automatisées (roll-to-roll) en voie humide afin de conserver la plus grande flexibilité sur l’adéquation entre la formulation et les procédés, en fonction des matériaux mais aussi des motifs à réaliser (nombre de cellules, dimensionnement). La capacité de production de films ASCA de son usine s’élève à 1 million de m2/an. Un bureau d’études interne permet de répondre à des demandes de personnalisation sur-mesure, mais la société peut aussi produire en volume selon les besoins du marché. Le procédé de fabrication est peu énergivore, il n’utilise ni silicium ni aucune ressource rare ou toxique, et le film ASCA est entièrement revalorisable.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This