Top Menu

Voltalia s’implante au Maroc

Voltalia, producteur d’électricité de sources renouvelables, confirme ses ambitions à l’international et ouvre une filiale, appelée VoltaMaroc, à Rabat, au Maroc, première de trois nouvelles implantations géographiques annoncées pour cette année. La société française vise à y développer, construire et exploiter des projets d’énergies renouvelables dans le solaire, l’éolien, l’hydraulique et la biomasse. Dans le solaire, elle a signalé son intérêt auprès de Masen, l’agence marocaine dédiée, pour participer à l’appel d’offres pour le photovoltaïque lancé par cette dernière dans le cadre du programme NOOR PV I.

Voltalia455Le projet NOOR PV I comprend la réalisation, le financement et l’exploitation d’une ou plusieurs centrales photovoltaïques à Ouarzazate (50 à 70 MW) et, potentiellement, à Lâayoune et Boujdour. « Le Maroc bénéficie de ressources exceptionnelles en énergies renouvelables et devra faire face à des besoins en électricité croissants à court terme et dans les décennies à venir. Nous nous inscrivons dans une logique à très long terme au Maroc, comme dans chacun des pays où nous sommes présents », déclare Sébastien Clerc, Directeur général de Voltalia.

La direction de Voltalia au Maroc a été confiée à Yoni Ammar qui, après une première expérience tournée principalement vers le secteur des énergies renouvelables au sein de la banque Natixis, a co-fondé en 2008 une entreprise de développement de projets solaires et éoliens en France, en Pologne et au Maroc. Yoni Ammar est ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon (2003) et diplômé d’un DEA de Génie Industriel (2003).

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This