Sélectionner une page

Voltalia développe un nouveau complexe solaire dans le sud-est du Brésil

Voltalia développe un nouveau complexe solaire dans le sud-est du Brésil

Voltalia annonce le développement d’un nouveau complexe photovoltaïque, d’une capacité potentielle de plus de 1,5 gigawatt dans l’Etat du Minas Gerais, au Brésil. Après avoir développé au Brésil ses grands complexes de Serra Branca (potentiel de 2,4 gigawatts, dans l’Etat du Rio Grande do Norte) et de Canudos (potentiel de plus d’1 gigawatt, dans l’état de Bahia), Voltalia développe Arinos, un nouveau complexe solaire avec un potentiel de plus d’1,5 gigawatts, situé cette fois dans le sud-est du pays.

Avec le complexe d’Arinos, Voltalia assure le développement pour son propre compte mais également pour le compte de tiers. Voltalia a déjà signé des partenariats, notamment avec CTG Brazil, une référence en matière d’énergie propre dans le pays. Après approbation, ces partenaires achèteront une partie importante des sites solaires du complexe d’Arinos une fois terminée la phase de développement de chaque site et donc peu avant le début de la construction.

Le fait de développer des grands complexes de projets permet la mutualisation des infrastructures, des réseaux de connexion et de la maintenance.

Voltalia poursuivra son expansion au Brésil grâce à son pipeline de 5,1 gigawatts de futurs projets en cours de développement. Les équipes de Voltalia interviennent à chaque étape du développement des projets, depuis l’évaluation du potentiel et la sécurisation des meilleurs sites, jusqu’au lancement de la construction, une fois les permis et autorisations nécessaires obtenus. L’objectif est de sélectionner les meilleurs sites de production d’électricité pour les développer. Depuis sa création, Voltalia a vendu environ la moitié des projets développés.

« Avec le lancement du complexe d’Arinos, Voltalia confirme sa capacité à mener des projets de très grande envergure au Brésil en tant que producteur d’énergie et en tant que prestataire de services. Depuis presque dix ans, nous développons avec succès ces grands complexes éoliens et solaires pour produire une énergie renouvelable accessible au plus grand nombre », déclare Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.

Voltalia est largement implanté au Brésil avec des projets éoliens, solaires, hydroélectriques et hybrides sur de multiples sites : le parc éolien SMG dans l’État du Rio Grande do Norte (108 mégawatts, en exploitation) ; les projets hybrides Oiapoque dans l’État d’Amapá (23,5 mégawatts, dont 7,5 mégawatts en construction) ; le projet hydroélectrique Cabui dans l’État de Minas Gerais (16 mégawatts, contrat sécurisé en 2019) ; le parc éolien Canudos 1 dans l’État de Bahia (99 mégawatts en construction) ; et le grand complexe éolien et solaire de Serra Branca dans l’État de Rio Grande do Norte (688 mégawatts de centrales éoliennes et solaires en exploitation, plus 517 mégawatts de capacité solaire en construction).

Voltalia est également un prestataire de services pour des clients tiers au Brésil. Le groupe y développe des sites pour les céder à des tiers. En parallèle, Voltalia assure des services de construction et de maintenance pour des installations appartenant à des tiers.

Enfin, à travers sa filiale Helexia, le groupe est actif dans la production décentralisée. Au Brésil, Helexia construit actuellement 29 unités solaires pour un total de 87 mégawatts dans les États d’Amazonas, Rondônia, Tocantins, Mato Grosso do Sul, Parana, Rio Grande do Sul, Sao Paulo et Ceara, dont l’électricité sera vendue à son client Telefonica / Vivo.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This