Top Menu

Une météo défavorable oblige Solar Impulse à faire escale à Nagoya

SolarImpulse2-010615Après avoir décollé de Nanjing dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai pour rallier Hawaï, l’avion solaire Solar Impulse 2 a dû interrompre son vol de quelque 8172 km, prévu pour une durée d’environ 120 heures (a priori 6 jours et 5 nuits) à cause du mauvais temps se profilant à l’horizon bien avant l’arrivée à Hawaï. La décision de se détourner de la route initialement envisagée a été prise au matin du lundi 1er juin.

Le pilote, André Borschberg, s’est posé à Nagoya au Japon en soirée ce même jour, une escale intermédiaire au terme du plus long trajet effectué à ce jour par l’engin : plus de 44 heures.

L’avion a ainsi prouvé qu’il était capable de voler non seulement de jour avec l’énergie fournie directement par le soleil, mais aussi de nuit en tirant son alimentation des batteries qui avaient également été chargées durant la période d’ensoleillement. Il avait décollé de l’aéroport de Nanjing, en Chine, samedi matin 30 mai, à 2h39 (heure locale) en direction de Hawaï pour ce qui devait être la partie la plus difficile de ce tour du monde à l’énergie solaire. « La preuve a maintenant été faite que ce tour du monde est véritablement possible », a commenté Bertrand Piccard.

L’avion Solar Impulse 2 reprendra son tour du monde dès que les conditions météorologiques s’éclairciront avec suffisamment de sécurité sur une période suffisamment longue pour tenter le vol vers Hawaï.

Pour en savoir plus, cliquer sur le RTW Live

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This