Sélectionner une page

SolarWorld mise sur le monocristallin et supprime 400 emplois d’ici 2019

SolarWorld mise sur le monocristallin et supprime 400 emplois d’ici 2019

L’Allemand SolarWorld peaufine sa stratégie de survie, qui consiste à abandonner la production de tranches de silicium ainsi que de cellules et modules solaires en silicium multicristallin pour se recentrer exclusivement sur la filière photovoltaïque en silicium monocristallin et en technologie PERC*. Priorité au haut de gamme et au rendement élevé ! Pour gagner en compétitivité, la firme réorganise en outre ses usines afin d’optimiser la chaîne de production et réduire ses coûts, avec la suppression de 400 emplois d’ici 2019.

De fait, en Allemagne, la production des lingots de silicium et des cellules solaires sera regroupée à Arnstadt, en Thuringe, et l’assemblage des modules concentré à Freiberg, en Saxe. Les petites unités pour l’assemblage de modules à Arnstadt et pour la production de cellules solaires à Freiberg seront respectivement transférées sur les sites appropriés. Cette réorganisation vise à diminuer les coûts en supprimant des redondances. « Nous ne pouvons pas continuer avec quasiment l’ensemble de la chaîne de production à la fois à Arnstadt et à Freiberg. C’est trop coûteux, notamment avec la fabrication de cellules solaires répartie sur deux sites. Nous avons repris l’usine de cellules solaires de Bosch à Arnstadt il y a trois ans et constamment continué à en étendre la productivité, avec l’aide du savoir-faire de Freiberg. C’est pourquoi Arnstadt deviendra tout naturellement notre unique usine de cellules solaires », explique Frank Asbeck, fondateur et CEO de SolarWorld. L’usine de Hillsboro, en Oregon (Etats-Unis) a déjà totalement migré vers la technologie PERC (cellules et modules solaires) et produit essentiellement pour le marché américain. Parallèlement à ces mesures, la firme compte investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans ses ressources manufacturières (voir également notre article) avec, en ligne de mire, 2 GW de livraisons et un résultat d’exploitation (EBIT) positif d’ici 2019. En 2016, l’Allemand a vu ses livraisons croître de 19% comparé à 2015, à 1375 MW. Son chiffre d’affaires a progressé de 5%, à 803 millions d’euros. Le résultat d’exploitation affiche une perte de 99 millions d’euros. Son effectif compte aujourd’hui quelque 3300 employés dans le monde.

Côté technologie, SolarWorld misera désormais entièrement sur la technologie PERC et le monocristallin. Pour Frank Asbeck, la filière du silicium monocristallin recèle toujours le plus fort potentiel de développement en termes de rendement, et la combinaison mono-PERC permettra à sa société de rester en tête de course au niveau du rapport coût/performance. La production en filière silicium multicristallin sera, elle, arrêtée courant 2017, mais la livraison de toutes les commandes déjà engrangées sera assurée. La filiale de R&D SolarWorld Innovations concentrera ses efforts sur l’amélioration des rendements avec des procédés de fabrication applicables à la technologie PERC. SolarWorld propose notamment déjà des modules Bisun réalisés avec des cellules solaires bifaces en technologie PERC (voir notre article).

*PERC : passivated emitter rear cell

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This