Top Menu

SolarWorld dans la tourmente ?

Hemlock Semiconducteur vient de gagner une étape dans le procès qui l’oppose depuis 2013 à l’Allemand SolarWorld pour non respect des contrats d’achats de silicium signés avec le fabricant américain, selon une information publiée par le Wall Street Journal (WSJ). Un tribunal américain aurait en effet invalidé le principal argument de SolarWorld qui s’estimait protégé par la réglementation anti-trust. Hemlock demande 700 millions de dollars de dommages et intérêts !

SolarWorld argumentait jusqu’ici que, en cas de dumping des prix sur un certain marché, plus rien n’obligeait à respecter des contrats commerciaux signés dans ce domaine. Or, les fabricants chinois de produits photovoltaïques ayant été convaincus de dumping aux Etats-Unis, le groupe allemand a estimé pouvoir s’affranchir de ses obligations envers Hemlock. Le tribunal de Bay City, dans le Michigan, a toutefois rejeté cet argument. Pour Frank Asbeck, président de SolarWorld, le tribunal n’a émis qu’une décision partielle n’ayant aucune valeur de jugement. Le groupe espère toujours trouver un accord hors tribunal avec Hemlock comme il l’a fait avec d’autres fournisseurs (notamment avec Wacker l’an dernier). Dans l’intervalle, la procédure judiciaire continue, et pourrait encore durer des années … sauf que SolarWorld vient à peine de se relever de graves difficultés financières et n’a toujours pas renoué avec les bénéfices.L’action a chuté momentanément de plus de 50% après l’article dans le WSJ, et n’a pas tout à fait retrouvé sa valeur depuis.

Hemlock avait déposé plainte en mars 2013 contre SolarWorld Industries (ex-Deutsche Solar), filiale de SolarWorld, pour n’avoir pas honoré ses engagements d’achat de silicium. De fait, nombre de fabricants de cellules solaires avaient signé des accords pluriannuels d’approvisionnement avec les principaux fournisseurs de silicium lors des périodes de pénurie de cette matière première dans les années 2000. Les contrats comportaient souvent une clause « take or pay » qui oblige le vendeur à garantir la mise à disposition du produit pour l’acheteur, et ce dernier garantit en contrepartie le paiement d’un montant minimum qu’il en prenne livraison ou non. Après de gros investissements de la part des fabricants de silicium, la pénurie disparut … et le prix du silicium évolua rapidement à la baisse. Partant, les contrats d’approvisionnement devenaient très désavantageux pour les fabricants de cellules et modules solaires, surtout si leurs ventes chutaient. D’où des renégociations de ces contrats. Dans ce cadre, Frank Asbeck, président de SolarWorld, aurait notamment menacé Hemlock de déclarer son groupe en faillite pour éviter de payer des compensations.

Photo : Lors du salon des EnR qui s’est tenu début mars à Lyon, SolarWorld avait invité ses visiteurs à marcher ou même sauter sur un panneau Sunmodule Protect sur son stand pour en prouver la solidité. Chaque saut correspondait à une sollicitation de 160 kN/m2 pour le module, soit 30 fois le poids de la charge maximale autorisée.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This