Sélectionner une page

Solar Impulse : le moment de vérité approche

Solar Impulse : le moment de vérité approche

Solarimpulse-250515L’avion solaire Solar Impulse se prépare à la phase la plus délicate et la plus difficile de son tour du monde à l’énergie solaire : la traversée de l’Océan pacifique entre Nanjing en Chine et Hawaï sur le sol américain devrait durer environ 120 heures non-stop jour et nuit pendant lesquelles André Borschberg sera aux commandes, puis Bertrand Piccard prendra la relève pour le vol de Hawaï à Phoenix en Arizona.

Au plan technique, grâce à un rendement de conversion de 22,7%, les 17248 cellules solaires de l’avion recevront un maximum d’énergie solaire pendant la journée pour lui permettre à la fois de voler à 8500 m d’altitude et de remplir ses quatre batteries pesant au total 633 kg avec une densité énergétique de 260 Wh/kg. En fin de journée, une fois les batteries pleines, Solar Impulse coupera le générateur solaire pour descendre en mode planeur, avec une consommation minimale d’énergie, jusqu’à environ 1000 m d’altitude pendant une durée de 4 à 5 heures. Le pilote maintiendra ensuite l’appareil à basse altitude jusqu’au lever du soleil suivant. Ceci pendant 5 jours et 5 nuits d’affilée. Le défi à relever pour le pilote consiste, entre autres, à « tenir » pendant 5 jours dans un cockpit exigu de seulement 3,8 m3 tout en restant réactif et alerte grâce à de courtes sessions de sommeil d’une vingtaine de minutes à la fois, en contact avec les équipes au sol, le tout dans des conditions climatiques extrêmes.

Pour connaître les détails, cliquer ici

Pour suivre le tour du monde en temps réel, cliquer ici

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This