Top Menu

Solar Impulse : le moment de vérité approche

Solarimpulse-250515L’avion solaire Solar Impulse se prépare à la phase la plus délicate et la plus difficile de son tour du monde à l’énergie solaire : la traversée de l’Océan pacifique entre Nanjing en Chine et Hawaï sur le sol américain devrait durer environ 120 heures non-stop jour et nuit pendant lesquelles André Borschberg sera aux commandes, puis Bertrand Piccard prendra la relève pour le vol de Hawaï à Phoenix en Arizona.

Au plan technique, grâce à un rendement de conversion de 22,7%, les 17248 cellules solaires de l’avion recevront un maximum d’énergie solaire pendant la journée pour lui permettre à la fois de voler à 8500 m d’altitude et de remplir ses quatre batteries pesant au total 633 kg avec une densité énergétique de 260 Wh/kg. En fin de journée, une fois les batteries pleines, Solar Impulse coupera le générateur solaire pour descendre en mode planeur, avec une consommation minimale d’énergie, jusqu’à environ 1000 m d’altitude pendant une durée de 4 à 5 heures. Le pilote maintiendra ensuite l’appareil à basse altitude jusqu’au lever du soleil suivant. Ceci pendant 5 jours et 5 nuits d’affilée. Le défi à relever pour le pilote consiste, entre autres, à « tenir » pendant 5 jours dans un cockpit exigu de seulement 3,8 m3 tout en restant réactif et alerte grâce à de courtes sessions de sommeil d’une vingtaine de minutes à la fois, en contact avec les équipes au sol, le tout dans des conditions climatiques extrêmes.

Pour connaître les détails, cliquer ici

Pour suivre le tour du monde en temps réel, cliquer ici

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This