Sélectionner une page

Solaire thermique : la plateforme d’essais de Belenos transférée à Villeurbanne

Solaire thermique : la plateforme d’essais de Belenos transférée à Villeurbanne

Le Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat*) a désormais équipé son siège de Villeurbanne de la plateforme d’essais pour le solaire thermique développée par Belenos, structure issue d’une association Cetiat-LNE et à l’origine implantée à Nîmes. Après l’intégration de Belenos au sein du Cetiat le 1er janvier dernier, le transfert de cet outil vise à assurer le suivi des prestations pour les entreprises du secteur et à répondre aux attentes de la profession en matière d’essais et d’innovation.

En 2015, la loi relative à la transition énergétique a fixé un objectif de 38 % de sources d’énergies renouvelables dans la consommation finale de chaleur en 2030. Le solaire thermique ne représente aujourd’hui que 1 % dans le bouquet global alors qu’il offre des perspectives de coût de production compétitifs. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit la réalisation de 270 à 400 ktep pour le solaire thermique d’ici 2023. Ceci permettrait de faire décoller la filière, et s’accompagnerait de la création de près de 10000 emplois (contre 1500 aujourd’hui).

Les équipements Belenos sont installés dans un nouveau bâtiment mis au point pour le solaire (pour le détail de la plateforme, cliquer ici). « Nous poursuivons les activités développées depuis 2009 sur la base des connaissances et du savoir-faire acquis et à l’aide de moyens existants », commente Emmanuel Léger, référent technique pour le Cetiat dans le domaine du solaire. Les prestations proposées par la plateforme sont multiples. L’outil est destiné à la réalisation d’essais dans le cadre normatif et de la certification, mais constitue aussi une aide au développement de produits ou d’études générales, par exemple sur un type de technologies particulières. Les services les plus demandés aujourd’hui concernent les essais normalisés, notamment sur la performance de chauffe-eau solaires individuels (normes NF EN 12976 et ISO 9459-). Le Cetiat réalise aussi les essais de capteurs solaires selon la norme ISO 9806 soit in-situ, soit sur le banc d’ensoleillement artificiel du CEA-Ines si les conditions météo ne garantissent pas les délais demandés.

Le Cetiat travaille également à la modélisation de produits de technologie innovante. Il dispose d’outils pour le calcul de la performance des chauffe- au solaires sur la base des caractéristiques des composants (capteur, ballon, tuyauterie, régulation…). Des essais et des simulations permettent d’améliorer la performance des produits.. Il accompagne par ailleurs les évolutions vers de nouvelles technologies telles que les capteurs solaire hybrides ou les capteurs combinant solaire photovoltaïque et solaire thermique. Il pilote ainsi un projet d’étude des performances de la technologie PVT avec le soutien financier de l’Ademe (Certif-PVT), en partenariat avec le CESP (Centre d’essais solaires de Perpignan) et en collaboration avec ECC (Eurovent Certita Certification). L’objectif est d’analyser les méthodes d’essais existantes, de les appliquer et de déterminer les modifications à apporter. Enfin, le Cetiat propose aussi des formations (Qualisol et Eau chaude sanitaire solaire en collectif et tertiaire) et du conseil dans le domaine du solaire. Sur le plan international, il a notamment été sollicité en tant qu’expert-conseil afin de participer à un projet d’accompagnement des pays du Maghreb pour un transfert de compétences dans les essais des procédés solaires, et la mise en place de structures d’essais et de formation au sein de plusieurs laboratoires et universités.

*Le Cetiat est un organisme d’études, d’essais, d’étalonnages et de formation créé en 1960.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This