Top Menu

Solaire PV : la France en panne de croissance ?

Après avoir tiré la sonnette d’alarme à l’automne 2018*, le think-tank France Territoire Solaire (FTS) confirme ses préoccupations avec la 29e édition de l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque portant sur l’activité du secteur en France l’an passé. Le volume trimestriel des raccordements de centrales photovoltaïques est resté insuffisant pour dépasser la barre du GW annuel installé. Pire, le rythme de déploiement stagne, et l’année 2018 se termine, comme 2017, autour de 850 MW !

Cette 29ème édition de l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque (FTS – 29eme édition) affiche en effet des conclusions alarmantes.

Le 4ème trimestre 2018 est marqué :

– par un volume de raccordement de seulement 151 MW ;

– par une croissance du segment « autoconsommation » (totale ou partielle) avec 5600 installations raccordées (sur 40000 installations au total raccordées à date dont 20000 nouvelles installations en 2018, alors que la PPE en prévoit 65000 en 2020) ;

– par une stabilité du segment des installations domestiques (<9 kW), avec un volume de 22 MW ;

– par une dynamique haute du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), atteignant un volume de 40 MW ;

– par une activité soutenue dans les grandes toitures PV (100 à 250 kW), atteignant un niveau de 22 MW ;

– par une légère reprise sur le segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume de 3 MW ;

– par une forte baisse du segment des grandes installations (1 MW et +).

De fait, avec 60 MW réalisés au titre du 4ème trimestre 2018, le volume des grandes installations solaires est inférieur de moitié à celui du trimestre précédent, et ce alors que 40% des projets lauréats de l’appel d’offres de 2015 (AO CRE 3) ne sont toujours pas raccordés !

Fin octobre 2018, soit 2 ans et ½ après l’adjudication de l’AO CRE 3, le ministère a en effet publié que le taux de réalisation des projets lauréats était de 60%. Cette information lève le doute sur les volumes raccordés ces derniers trimestres. Ce taux de réalisation est moyen, mais il montre qu’il existe un réservoir de 350 à 400 MW de projets raccordables. Le raccordement de projets bénéficiant d’un tarif T5 (ou AO CRE 2) a été finalement très significatif (environ 600 MWc) sur les 18 à 24 derniers mois.

« Le rythme de raccordement de cette année 2018 est relativement stable par rapport à ce que l’on observe depuis 2014, excepté le creux de 2016. Le gouvernement vient de confirmer fin novembre les objectifs solaires précédemment fixés, il devient donc urgent de concrétiser un certain nombre de mesures annoncées le 28 juin 2018 lors du lancement du grand programme #PlaceAuSoleil », estime Gauthier Dieny, président de France Territoire Solaire pour l’année 2018.

Antoine Huard, nouveau président de FTS pour 2019, souligne pour sa part que « près de 12,5 GW devront être raccordés dans les 5 ans à venir si l’on veut tenir les objectifs de la PPE, soit un triplement du rythme actuel des raccordements. Nous escomptions que plus de projets de l’appel d’offres de 2015 seraient raccordés en 2018, mais nous observons une belle croissance de la file d’attente. Grâce aux multiples sessions de l’appel d’offres de 2016, cette dernière cumule un stock de 4 GW de projets a priori matures. L’enjeu reste toutefois d’entretenir un flux continu de projets, ce qui invite à réfléchir à la mise en place de nouvelles mesures de simplification comme l’extension du guichet ouvert jusqu’à 500 kW ».

*Voir notre article

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This