Top Menu

SMA renoue avec l’optimisme

Le comité de direction de SMA Solar Technology vient de revoir à la hausse ses prévisions pour l’exercice fiscal en cours, avec un chiffre d’affaires attendu entre 800 à 850 millions d’euros, contre 730 à 770 millions d’euros auparavant, grâce à une demande mondiale dans le domaine des onduleurs photovoltaïques plus forte que prévu surtout sur le marché nord-américain, mais aussi grâce à une amélioration de la compétitivité de SMA et un carnet de commandes toujours élevé.

SMA-150715Sur l’exercice, le résultat d’exploitation (EBIT) pourrait être à l’équilibre ou n’afficher que des pertes réduites de l’ordre de 25 millions d’euros (contre 30 à 60 millions d’euros estimés auparavant). « Le marché allemand du solaire continue d’occuper une place modeste du fait de la politique énergétique du ministère fédéral de l’Économie », regrette Pierre-Pascal Urbon, président du comité de direction et directeur financier. « La stratégie d’internationalisation de SMA commence à porter ses fruits, tandis que l’arrivée de nouveaux produits, les mesures de restructuration et les alliances stratégiques avec Danfoss et Siemens renforcent notre compétitivité. » Les résultats du premier semestre 2015 seront annoncés le 13 août prochain, et devraient s’inscrire dans la fourchette des prévisions avec un chiffre d’affaires de quelque 420 millions d’euros et environ 15 millions d’euros de pertes opérationnelles (EBIT).

D’après les récentes publications des analystes d’IHS et de GTM Research, SMA est toujours le leader mondial sur le marché des onduleurs GTMresearch-130715photovoltaïques. Aux Etats-Unis, le groupe avait notamment une part de marché de 24 % l’an passé selon GTM Research, devant ABB (incluant Power-One) avec 19% et … Advanced Energy avec 17%. Ce dernier ayant annoncé son désengagement des onduleurs PV (voir notre article), ses 17% vont être redistribués entre tous les prétendants sur ce marché. Le volume est estimé à près de 12 GW sur 2015 et 2016. Les trois fabricants d’onduleurs classiques sont suivis des spécialistes de l’électronique de puissance Enphase Energy (micro-onduleurs) et SolarEdge (optimiseurs et onduleurs) avec respectivement 8 et 6% de parts de marché, qui devraient rester au coude-à-coude grâce à des alliances avec des installateurs (SolarCity et SunRun pour SolarEdge notamment).

En France, Enphase Energy a signé un accord avec son distributeur local Domos Industries concernant la disponibilité de Freewatt, une solution PV résidentiel packagée basée sur le système micro-onduleur de l’Américain pour le marché résidentiel sur l’Haxagone.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This