Top Menu

Silver Frog, où comment produire de l’hydrogène vert grâce à une usine de 2 GW de PV en Europe

Des industriels européens viennent de soumettre un projet, à réaliser dans le cadre de l’initiative IPCEI*, qui vise à mettre en place, en Europe, une capacité manufacturière annuelle de 2 GW de modules solaires destinés, in fine, à soutenir la production d’hydrogène 100% renouvelable ! Appelé Silver Frog, le projet prévoit en effet la construction de centrales photovoltaïques d’une puissance supérieure à 10 GW, qui apporteraient, en combinaison avec de l’éolien, l’énergie nécessaire.

Le Belge Hydrogenics, l’Allemand Meyer Burger, le Hongrois Ecosolifer et le Danois European Energy ont dévoilé ce projet à l’occasion de la conférence Hydrogen for Climate qui s’est déroulée à Bruxelles la semaine dernière, et prévoient de le soumettre au programme IPCEI de l’Union européenne. Sur l’hydrogène, ce programme comprend huit propositions, toutes visant le développement du secteur avec des projets dédiés à la production d’hydrogène vert, le transport et l’innovation. La sélection finale des projets aura lieu en 2020.

Le projet Silver Frog prévoit la construction, en Europe, d’une usine (ou plusieurs usines) de panneaux photovoltaïques pour 2 GW de capacité annuelle. Cette usine fournirait les modules solaires nécessaires à l’installation de plus de 10 GW de puissance PV. L’hydrogène 100% renouvelable qu’il serait possible de produire avec ces 10 GW d’énergie solaire, plus de l’énergie éolienne, serait transportée via des pipelines de gaz à destination des industries gourmandes en énergie difficile à décarboner (comme la sidérurgie ou la chimie). Les industriels estiment que, en 8 ans, le projet permettrait de produire 800000 tonnes d’hydrogène renouvelable et de réduire ainsi 8 millions de tonnes de CO2, chaque année. Le projet aboutirait par ailleurs à la création d’au moins 6000 emplois.

Dans le cadre du projet proposé, chaque industriel apporterait sa technologie spécifique et son expertise : Hydrogenics Europe pour la technologie d’electrolyse de l’eau, Meyer Burger pour la ligne d’assemblage des modules PV, Ecosolifer pour la production des modules et le procédé HJT (technologie à hétérojonction), et European Energy pour le développement des générateurs. L’association professionnelle SolarPower Europe apporterait un soutien à ses membres sur toute la durée du projet. « Le solaire est une source d’énergie cruciale pour fournir de l’électricité 100% renouvelable en Europe. Le projet Siver Frog montre comment le solaire peut aider à fabriquer de l’hydrogène renouvelable. L’accent mis sur l’intégration d’usines de production PV dans ce projet souligne en outre auprès de la Commission européenne que toute discussion concernant l’hydrogène renouvelable exige une solide stratégie industrielle renouvelable », précise Walburga Hemetsberger, CEO de SolarPower Europe. « L’élément crucial de notre projet réside dans la mise en place d’une nouvelle capacité de fabrication de cellules solaires et l’assemblage de modules PV en Europe. Notre technologie a le potentiel pour créer une industrie compétitive et pérenne », assure, pour sa part, Thomas Hengst, responsable des ventes de Meyer Burger.

*IPCEI : Important Projects of Common European Interest, ou projets importants d’intérêt européen commun (pour plus d’information, voir le JOUE du 20 juin 2014, 2014/C 188/02)

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This