Sélectionner une page

Remise en cause des tarifs solaires : le gouvernement veut passer en force

Remise en cause des tarifs solaires : le gouvernement veut passer en force

Le gouvernement vient de décider de passer en force, en déposant son amendement visant à revoir rétroactivement les contrats antérieurs à 2011. Enerplan conteste et regrette cette décision qui s’apparente à un abus de pouvoir.

Enerplan appelle les députés et sénateurs à ne pas voter cet amendement et à pousser le gouvernement à privilégier la voie de la discussion avec les professionnels pour trouver une évolution des contrats d’un commun accord.

Daniel Bour, président d’Enerplan « appelle les parlementaires à évaluer les conséquences de ce passage en force qui affaiblit la confiance dans la parole de l’État. En rejetant cet amendement, députés et sénateurs peuvent signifier au gouvernement le poids qu’ils accordent à la parole donnée, et l’inciter à reprendre le dialogue. La transition énergétique et la France s’en trouveraient beaucoup mieux ».

Pour l’organisation professionnelle, le principe de remise en cause unilatérale et rétroactive d’un contrat par le gouvernement est totalement inacceptable. Elle juge que sur le fond, les arguments avancés ne sont pas du tout convaincants. Ils s’appuient sur des notions floues avec une comparaison totalement anachronique entre le coût du solaire d’aujourd’hui et celui d’il y a dix ans. Enerplan rappelle que si l’énergie solaire est si performante aujourd’hui, c’est parce qu’il y a eu des entreprises pionnières qui ont pris le risque d’investir il y a dix ans au moment de la crise financière.

Enerplan pense qu’il existe d’autres voies pour trouver un accord entre l’État et les professionnels qui satisfassent les deux parties sans passer par un amendement qui affaiblit durablement la signature de l’État, qui est contradictoire avec la politique affichée de la transition énergétique, et qui est une source de contentieux potentiels à venir.

Enerplan représente l’ensemble de l’offre solaire industrielle et commerciale en France (industriels, ensembliers, bureaux d’études, installateurs, architectes, énergéticiens, …).

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This