Sélectionner une page

Nouveaux systèmes énergétiques : le gouvernement signe le contrat de filière avec l’ensemble des acteurs du secteur

Nouveaux systèmes énergétiques : le gouvernement signe le contrat de filière avec l’ensemble des acteurs du secteur

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, Claire Waysand, présidente du Comité stratégique de filière (CSF) « Nouveaux systèmes énergétiques » et directrice générale adjointe d’Engie, Sylvie Jéhanno, vice-présidente du CSF et présidente-directrice générale de Dalkia, ainsi que les représentants des organisations syndicales, ont signé, le jeudi 4 novembre, le contrat stratégique de filière « Nouveaux systèmes énergétiques » pour les années 2021-2023.

La filière « Nouveaux systèmes énergétiques » rassemble l’ensemble des industriels de la transition énergétique (énergies renouvelables, hydrogène bas carbone et renouvelable, efficacité énergétique, réseaux et stockage énergétiques). Elle représente plus de 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 210 000 emplois en France.

Ce nouveau contrat stratégique vise à accélérer la transition énergétique tout en développant l’industrie française et les emplois dans ce secteur. Il formalise les engagements réciproques de l’Etat, des industriels et des organisations syndicales autour des grandes priorités de la transition énergétique et du développement de l’industrie qui lui est liée, en intégrant les enjeux d’évolution des métiers et compétences.

Au travers d’un vaste plan d’actions, ce contrat doit garantir l’accès de tous à une énergie décarbonée, en renforçant la compétitivité des énergies renouvelables et l’optimisation de l’usage des énergies. L’objectif est de faire de la transition énergétique une opportunité de réindustrialiser la France. En effet, maintenir, attirer et développer des industries compétitives sur les énergies renouvelables électriques ou thermiques, sur le biogaz, sur l’hydrogène bas carbone, sur le stockage d’énergie ou de CO2 et sur les réseaux énergétiques, est essentiel pour l’autonomie stratégique de notre pays, estime le gouvernement.

La mise en œuvre de ce nouveau contrat de filière peut compter sur la mobilisation de plus de 600 contributeurs de l’Etat, de l’industrie, des associations professionnelles et des organisations syndicales. Alors que le plan France Relance a consacré 30 milliards d’euros à la transition écologique, et en particulier à la décarbonation de l’industrie, à l’efficacité énergétique, à la rénovation énergétique des bâtiments ou encore à l’hydrogène bas carbone, le plan d’investissement France 2030 poursuivra cette dynamique.

« Pour faire face au dérèglement climatique et garantir l’accès de tous à une énergie décarbonée dans les décennies à venir, notre pays est engagé dans une véritable révolution de notre système énergétique. Je me réjouis qu’industriels, Etat et organisations syndicales travaillent main dans la main pour anticiper ce changement et faire de cette transition énergétique un atout pour le pouvoir d’achat et l’emploi », souligné Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Dossier relatif à la signature du contrat stratégique de filière des nouveaux systèmes énergétiques 2021-2023

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This