Top Menu

Les EnR domineraient le mix énergétique en France d’ici 2027, selon GlobalData

L’énergie nucléaire, source la plus importante du bouquet énergétique français aujourd’hui, perdrait sa position de leader sur l’Hexagone au profit des énergies renouvelables d’ici 2027. C’est ce qui ressort d’une étude de GlobaData portant sur les prévisions du marché français à l’horizon 2030*. La part des EnR atteindrait 42,9% du bouquet énergétique d’ici 2023, contre 19,9% en 2018.

L’étude indique que l’énergie nucléaire dominait le mix des capacités en France avec 47,2% en 2018, suivie par les énergies renouvelables, l’énergie hydraulique et l’énergie thermique. Dans le secteur des EnR hors hydro, l’éolien dominait avec une part de 56,7% suivi du solaire photovoltaïque avec 35,6%.

« Le pays vise un fort déploiement des sources d’énergie renouvelable avec un mécanisme d’appels d’offres. Ces sources devraient progresser à un rythme moyen annuel de 8,9% entre 2019 et 2030 avec, au final, une puissance supplémentaire de quelque 50 GW. La capacité installée d’éolien terrestre devrait doubler à 15,1 GW d’ici 2026. Pour soutenir ce déploiement, le gouvernement a annoncé un doublement du budget EnR. Le solaire photovoltaïque suit de près l’éolien en termes de croissance, et le parc PV français devrait afficher une puissance additionnelle de 24 GW sur la même période », a commenté Piyali Das, analyste énergie chez GlobalData. « A ce jour, le déploiement des EnR est largement soutenu par un dispositif d’aides publiques qui financent la différence entre la rémunération de l’électricité EnR vendue sur le marché et le prix d’achat garanti par l’état »

*France Power Market Outlook to 2030, Update 2019 – Market Trends, Regulations, and Competitive Landscape

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This