Top Menu

Le PV a représenté 45% des ajouts de capacité de production d’électricité dans le monde en 2019

Avec un record de 118 GW construits en 2019, le photovoltaïque a dépassé toutes les autres technologies en termes de nouvelles constructions dans le monde et a été la technologie la plus populaire déployée dans un tiers des pays, selon des données exclusives compilées par la société de recherche BloombergNEF (BNEF).

Le PV a ainsi dominé en tant que principale nouvelle source de technologie de production d’électricité ajoutée aux réseaux dans des dizaines de pays allant de l’Australie à l’Inde, à l’Italie, à la Namibie, à l’Uruguay et aux États-Unis en 2019.

Au total, 81 pays ont construit au moins 1 mégawatt d’énergie solaire au cours de la dernière année civile et l’énergie solaire a représenté près de la moitié (45%) des nouvelles capacités de production d’électricité déployées dans le monde.

Le rapport « Power Transition Trends 2020 » de BNEF met en évidence les énormes progrès réalisés par l’énergie solaire en une décennie, passant de 43,7 GW de capacité totale installée en 2010 à 651 GW à la fin de 2019. Le solaire en 2019 a également dépassé l’éolien (644 GW) pour devenir la quatrième source de production d’électricité en terme de capacité installée, derrière le charbon (2089 GW), le gaz (1812 GW) et l’hydroélectricité (1160 GW).

« La forte baisse des coûts des équipements solaires a rendu cette technologie largement disponible pour les maisons, les entreprises et les réseaux. Le photovoltaïque est désormais vraiment omniprésent et un phénomène mondial », a déclaré Luiza Demôro, analyste BNEF et auteur principal de l’étude.

2,7% de l’électricité produite dans le monde

Concernant la production effective d’électricité, les contributions du solaires sont considérablement plus faibles en raison du caractère intermittent du PV par rapport aux combustibles fossiles. En 2019, l’énergie solaire a ainsi représenté 2,7% de l’électricité produite dans le monde, a constaté BNEF, contre 0,16% il y a dix ans. Compte tenu de la nature peu coûteuse de la technologie et de sa pénétration encore limitée en terme de production d’électricité, BNEF s’attend à ce que le marché continue de croître, avec 140-178GW de nouvelles installations solaires à construire en 2022.

L’éolien et le solaire ont ainsi représenté plus des deux tiers des 265 GW de nouvelles capacités installées dans le monde en 2019, contre moins d’un quart des nouvelles constructions en 2010. En incluant l’hydroélectricité, les énergies renouvelables ont représenté les trois quarts de la capacité mise en service en 2019.

Pour autant, la capacité mondiale installée de centrales au charbon a bondi de 32% au cours de la décennie pour atteindre 2,1 TW en 2019. Plus de 113 GW de retraits nets de centrales au charbon dans les pays développés au cours des années 2010 n’ont pas pu compenser l’ajout de 691 GW de nouvelles installations dans les marchés émergents. En 2019, le monde a vu 39 GW de nouvelle capacité nette de charbon installée, en hausse significative par rapport à 2018, année où 19 GW de nouvelles capacités avaient été installées.

De 2018 à 2019, l’électricité produite à partir du charbon a chuté de 3%, les centrales fonctionnant moins fréquemment. Cela a marqué la première baisse de la production de charbon depuis 2014-2015 et bien que le monde ait beaucoup plus de centrales au charbon en service aujourd’hui qu’il y a dix ans, ces centrales fonctionnent moins souvent. Le taux d’utilisation moyen des centrales électriques au charbon est passé de 57% en 2010 à 50% en 2019. Pourtant, les 9200 térawattheures (TWh) produits à partir du charbon en 2019 ont augmenté de 17% par rapport à 2010.

Plus d’infos sur l’étude « Power Transition Trends 2020 » de BNEF»

 

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This