Sélectionner une page

Le CNES demande à Voltalia de construire un parc photovoltaïque sur la base spatiale de Kourou

Le CNES demande à Voltalia de construire un parc photovoltaïque sur la base spatiale de Kourou

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, et le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), propriétaire foncier du Centre spatial guyanais, annoncent le lancement d’un projet de centrale photovoltaïque.

Voltalia a été désigné lauréat de l’appel d’offres lancé par le CNES pour la construction, sur la base spatiale de Kourou, d’un parc photovoltaïque d’une surface de 5 hectares et d’une capacité de 4,2 mégawatts.

Le financement de la construction, pour un montant de 5 millions d’euros, est assuré par le CNES qui bénéficie du Plan France Relance. La centrale solaire devrait entrer en service en juin 2023.

Le projet s’inscrit dans un plus vaste programme de verdissement de la base spatiale de Kourou qui comptera, à terme, deux parcs photovoltaïques et deux centrales biomasse pour l’alimentation en électricité verte et en froid des infrastructures du Centre spatial guyanais (CSG). Le CSG a en effet pour ambition de s’alimenter à 90% en énergies renouvelables avant 2030. Ces projets lui permettront de ne faire que marginalement appel au réseau EDF guyanais dont le CSG consomme actuellement environ 15% de la production électrique annuelle. Au total, l’ensemble de ces investissements permettront de réduire de 25% la facture d’électricité du CSG.

Le plan de transition énergétique du CSG comprend également la rénovation et la construction de bâtiments plus efficients, ainsi que le verdissement des ergols utilisés par les lanceurs.

« Le Centre spatial guyanais démontre sa volonté forte de s’inscrire dans la transition énergétique, d’optimiser sa consommation et d’afficher une trajectoire bas carbone ambitieuse. Nous sommes très fiers d’accompagner le CSG et d’apporter notre savoir-faire et nos compétences à la construction de cette centrale photovoltaïque d’avenir », commente Sébastien Clerc, CEO de Voltalia.

Le Centre spatial guyanais (CSG), Port spatial de l’Europe, opérationnel depuis 1968, est financé par les 22 états membres de l’Agence spatiale européenne (ESA). Implanté en Guyane française, le CSG est la base de lancement des fusées Ariane 5, Soyouz et Vega. La transition énergétique du CSG s’inscrit dans le processus engagé de modernisation de ses installations pour rester compétitif, fiable, flexible, réactif et accueillir de nouveaux véhicules : Ariane 6, Véga-C, des futurs lanceurs réutilisables et des microlanceurs.

Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le groupe produit et vend de l’électricité issue de ses installations éoliennes, solaires, hydrauliques, biomasse et de stockage. Il dispose d’une puissance en exploitation et en construction de plus de 1,7 GW et d’un portefeuille de projets en développement d’une capacité totale de 10,7 GW. Voltalia emploie 1230 collaborateurs dans 20 pays sur 3 continents.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This