Top Menu

L’appel d’offres pour des installations EnR en autoconsommation est relancé !

À la suite d’une concertation avec les acteurs de la filière de l’énergie solaire, le ministre en charge de l’énergie François de Rugy a décidé de relancer l’appel d’offres portant sur des installations de production d’électricité à partir de sources renouvelables en autoconsommation. L’appel d’offres porte sur des installations d’une puissance de 100 à 1000 kW. La puissance appelée s’élève à 25 MW.

La Grande Halle du Parc des Ateliers d’Arles vient d’être équipée d’une centrale photovoltaïque de 315 kWc avec 1050 panneaux solaires bi-verre de SolarWatt d’une puissance unitaire de 300 Wc et 264 micro-onduleurs YC1000 natifs triphasés d’APsystems. L’électricité produite est injectée sur la boucle privée du parc, et est destinée à l’autoconsommation sur site.

Le choix a donc été fait de lancer une nouvelle tranche de l’appel d’offres sur la base d’un cahier des charges modifié*. Le ministère de la transition écologique et solidaire continuera les échanges avec la filière afin d’atteindre la puissance de 450 MW de projets d’autoconsommation prévue dans le cadre de cet appel d’offres. Il contribuera à remplir l’objectif de 65000 à 100000 sites photovoltaïques en autoconsommation en 2023 défini dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie.

La sixième période de cet appel d’offres se déroulera en septembre 2019. Elle a pour but de permettre le développement à court terme d’une cinquantaine de projets d’autoconsommation. Les lauréats de cet appel d’offres, qui pourront comme tout producteur d’énergie consommer eux-mêmes l’électricité qu’ils produisent ou la valoriser auprès de tiers, recevront une prime. La valeur de cette prime sera d’autant plus élevée que la part d’électricité autoconsommée sera importante et que la conception de l’installation permettra une bonne intégration au réseau électrique.

L’appel d’offres est ouvert aux consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles, pour des installations d’une puissance de 100 à 1000 kW, et admet la participation de projets mettant en œuvre toutes les technologies renouvelables sans distinctions.

*Le nouveau cahier des charges prévoit notamment une sécurisation forte du plan d’affaires des projets en autoconsommation, en intégrant une neutralisation d’éventuelles décisions futures du gouvernement relatives à la CSPE. En cas de souscription insuffisante, seuls 80% des dossiers les mieux notés seront retenus afin de garantir le caractère concurrentiel de l’appel d’offres, conformément aux recommandations de la CRE.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This