Sélectionner une page

Lagazel ouvre au Burkina Faso un atelier de produits solaires pour l’Afrique

Lagazel ouvre au Burkina Faso un atelier de produits solaires pour l’Afrique

En cette rentrée 2016, le Burkina Faso se prépare à accueillir le premier atelier de fabrication de produits solaires à l’échelle industrielle en Afrique. Une création à l’initiative d’une société française, Lagazel, créée en 2015 par deux frères, Arnaud et Maxence Chabanne*, qui ont choisi d’y industrialiser leur procédé de fabrication de lampes solaires afin d’apporter une solution de proximité aux 650 millions d’africains n’ayant pas accès à l’électricité**. Dans un premier temps, l’atelier fabriquera deux modèles de lampes KALO, pour l’éclairage et la recharge des téléphones portables. Ces lampes seront vendues pour 20 à 30 euros/pièce.

Les deux fondateurs se sont fixés pour objectif à l’horizon 2020, de créer ainsi 10 ateliers et 150 emplois directs en Afrique, et de produire 1,3 million de lampes solaires pouvant apporter des moyens d’éclairage à 6 millions de bénéficiaires.

Ce premier atelier est situé à Dédougou, à 300 km au Nord-Ouest de la capitale du pays, Ouagadougou. Lagazel a mis au point L-BOX, un atelier de fabrication clés en main qui permet d’implanter rapidement une unité de fabrication dans un nouveau pays. Un atelier peut produire jusqu’à 500 lampes par jour. De quoi atteindre les objectifs 2020, via une dizaine d’ateliers de fabrication qui devraient être en activité sur le continent africain.

Conçues avec des composants en majorité français et une coque métallique incassable, les lampes offrent jusqu’à 48 heures d’éclairage et sont garanties 2 ans. La lampe KALO avait été primée par l’Etoile du Design 2016. Mais l’innovation de Lagazel réside aussi dans son modèle de fabrication : produire des lampes solaires en Afrique pour l’Afrique, par du personnel local qualifié et formé, le tout au plus près des lieux de consommation. « La majorité des équipements solaires présents sur le marché africain sont assemblés en Asie. Les fournisseurs ne sont pas en mesure d’offrir un service après-vente, et les produits défectueux sont stockés sur place sans solution de valorisation en fin de vie », explique Arnaud Chabanne, co-fondateur de Lagazel, qui dispose d’une dizaine d’années d’expérience au Burkina Faso où il avait déjà créé en 2004 l’entreprise CB Energie. Spécialisée dans les lampes solaires (ses produits ont été lauréats du concours du programme Lighting Africa de la Banque Mondiale) et dans le pompage à l’énergie solaire, cette société emploie aujourd’hui une trentaine de personnes et est devenue une référence en Afrique de l’Ouest. L’atelier de fabrication des lampes KALO inauguré le 13 octobre prochain se trouve sur le même site.

*A Saint-Galmier dans le département de la Loire, l’entreprise familiale Chabanne est spécialisée dans la réalisation d’articles en métal, avec un savoir-faire de plus de 50 ans.

**Du fait d’un manque d’accès à un réseau électrique, les populations africaines sont obligées d’utiliser des lampes à piles ou à pétrole, en général des produits d’importation peu respectueux de l’environnement et coûteux à l’usage.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This