Top Menu

La Commission présente des plans pour le système énergétique de l’avenir et l’hydrogène salués par SolarPower Europe

Mercredi 8 juillet, la Commission européenne a adopté deux stratégies importantes à l’appui des objectifs énergétiques et climatiques du Green Deal : la « stratégie de l’UE pour l’intégration des systèmes énergétiques » et la « stratégie de l’UE pour l’hydrogène ».

La Commission européenne entend, par intégration du système énergétique, une planification et une exploitation globales du système, associant différents vecteurs énergétiques, infrastructures et secteurs de consommation. Un tel système, connecté et flexible, sera plus efficace et permettra de réduire les coûts supportés par la société. Par exemple, dans ce système, l’électricité alimentant les voitures en Europe pourrait provenir des panneaux solaires se trouvant sur nos toits, tandis que nos bâtiments pourraient être chauffés en utilisant la chaleur produite par une usine voisine, laquelle pourrait être approvisionnée en hydrogène propre produit à partir d’énergie éolienne en mer.

La stratégie « Intégration du système énergétique » intègre des éléments clés qui sont cruciaux pour l’utilisation de l’énergie solaire, souligne l’association SolarPower Europe. En particulier, elle propose de soutenir le déploiement de solutions solaires dans les secteurs du transport, du bâtiment et du chauffage à travers des initiatives phares dédiées, telles que l’intégration de solutions solaires sur site dans le cadre de la prochaine vague de rénovation. En ce qui concerne la recharge des véhicules électriques, le solaire peut jouer un rôle central en augmentant l’efficacité et la compétitivité-coût de l’électrification, en particulier lorsqu’il est intégré dans les bâtiments (grâce au photovoltaïque intégré au bâtiment). La nécessité de développer davantage les infrastructures de réseau électrique au niveau du transport et de la distribution est également fortement soulignée dans la stratégie de la Commission.

La stratégie vise en outre à aligner la fiscalité des produits énergétiques et de l’électricité sur les politiques environnementales et climatiques de l’UE, en évitant la double imposition et en garantissant une révision du cadre des aides d’État pour soutenir une décarbonisation rentable, en s’efforçant d’éliminer complètement les subventions aux combustibles fossiles.

« En tant que technologie d’énergie propre la plus évolutive et la plus compétitive en termes de coûts, l’énergie solaire est clairement la clé pour améliorer l’intégration du système énergétique, soutenant l’électrification du système énergétique européen. Il est bon de voir des plans pour l’électrification des bâtiments, où l’énergie solaire sur les toits a un rôle particulièrement important à jouer, avec le potentiel d’alimenter les véhicules électriques avec une énergie propre produite juste au-dessus de nos têtes. De plus, notre récente étude avec l’Université LUT montre que l’Europe peut atteindre la neutralité climatique avant 2050 avec un système d’énergie 100% renouvelable, mais que cela doit être couplé à un taux élevé d’électrification et d’intégration sectorielle. Cette stratégie arrive à point nommé, pour s’appuyer sur les technologies du futur pour une reprise verte et pour concrétiser les ambitions du Green Deal européen », a déclaré Mercè Labordena, Senior Policy Advisor chez SolarPower Europe.

Parallèlement, la Commission a adopté sa « stratégie de l’UE en matière d’hydrogène », qui détaille les mesures nécessaires pour accroître la production d’hydrogène propre dans le contexte d’un système énergétique intégré. La stratégie reconnaît le rôle central de l’hydrogène produit par électrolyse à l’aide d’électricité renouvelable, basée sur l’énergie solaire et éolienne, pour soutenir la décarbonisation complète des secteurs difficiles à réduire. L’hydrogène renouvelable devrait être priorisé et développé en une solution à prix compétitif pour les utilisateurs finaux européens, en produisant 1 million de tonnes d’hydrogène renouvelable d’ici 2024 (avec 6 GW d’électrolyseurs d’hydrogène renouvelable installés dans l’UE) et 10 millions de tonnes d’ici 2030 (avec 40 GW d’électrolyseurs).

La stratégie soutient l’hydrogène renouvelable en encourageant le déploiement d’usines dédiées d’hydrogène renouvelable à l’échelle du gigawatt, en fournissant des quotas d’hydrogène renouvelable dans certains secteurs d’utilisation finale et en proposant un critère à l’échelle européenne pour la certification de l’hydrogène renouvelable. Pour concrétiser cette stratégie, la Commission lance « l’Alliance européenne pour l’hydrogène propre », afin de développer une réserve concrète de projets.

« Aujourd’hui, la Commission européenne a franchi une étape importante vers l’ambition du Green Deal, en reconnaissant l’hydrogène renouvelable, alimenté par l’énergie solaire et éolienne, comme le plus prometteur. Il s’agit d’une initiative intelligente et tournée vers l’avenir, car les énergies renouvelables sont aujourd’hui les technologies les plus abordables, les plus propres et les plus gourmandes en emplois qui peuvent soutenir une reprise verte à un moment crucial pour l’Europe. Avec la stratégie de la Commission sur l’hydrogène, le secteur européen des énergies renouvelables a été affirmé comme un pilier central de la transition énergétique de l’UE, soutenant la décarbonisation totale de l’économie européenne, même au-delà de l’électricité », se félicite Aurélie Beauvais, directrice des politiques et présidente par intérim de SolarPower Europe.

Pour en savoir plus :

Proposition relative à la stratégie de l’UE pour l’intégration du système énergétique

Proposition relative à la stratégie pour l’hydrogène

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This