Sélectionner une page

Inauguration de la centrale solaire de l’Oncopole

Inauguration de la centrale solaire de l’Oncopole

Conçue, construite et exploitée par Urbasolar, la centrale solaire de l’Oncopole, qui est à ce jour la plus grande centrale de France en fonctionnement en milieu urbain, a été inaugurée à Toulouse le 22 septembre. En service depuis une année, la centrale de 15 MWc, implantée sur 25 ha produit annuellement l’équivalent de la consommation de 4000 foyers.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, Gilles Amendola, vice-président Technologies d’Urbasolar, Thierry Cotelle, président de l’Agence régionale Energie Climat, Benjamin Toullec, président de Citoy’enR, Denis Olagnon, secrétaire général de la Préfecture de Haute-Garonne, en présence de l’équipe Urbasolar, ont coupé le ruban sur cette installation solaire d’envergure.

Projet particulièrement emblématique, la centrale se distingue tout d’abord par son esthétique. Conçue en Land Art et validée par les Architectes et Bâtiments de France elle intègre une pixellisation de l’image vue du ciel grâce à des panneaux colorés intercalés entre les modules photovoltaïques. Ce graphisme permet une modification de l’image en fonction de l’angle de vision, depuis l’aéroport de Blagnac ou Téléo le futur téléphérique au-dessus de la Garonne.

Implantée sur des terrains fortement pollués, la centrale solaire de l’Oncopole témoigne de l’engagement de Toulouse Métropole en faveur des énergies renouvelables.

« Dans ce lieu hautement symbolique pour tous les Toulousains, la ville montre sa capacité à conjuguer devoir de mémoire et investissement dans l’avenir sur le site de l’ancienne usine AZF. Cette centrale solaire de l’Oncopole produira l’équivalent de la consommation électrique de plus de 4000 foyers toulousains, et constitue un investissement majeur dans les énergies renouvelables au service du mieux vivre à Toulouse », souligne Jean-Luc Moudenc.

« Par ailleurs, la nature du terrain, modifiée par la catastrophe, a nécessité la mise en œuvre d’un design et des procédés d’installation innovants, afin de respecter le site et d’en faire un projet remarquable sur le plan environnemental », ajoute Gilles Amendola, vice-président d’Urbasolar.

Autre particularité de la centrale, l’investissement de 12,4 millions d’euros a été porté majoritairement par les collectivités locales, à savoir Toulouse Métropole, la Régie d’électricité de Toulouse, l’Agence Régionale Energie Air Climat de la Région Occitanie associées au groupe Urbasolar. Les citoyens ont aussi pu participer au financement de la centrale au travers de la SCIC Citoyen’R qui a pris part au capital de la société de projet.

Spécialiste français du photovoltaïque, le groupe Urbasolar est une filiale de l’électricien suisse Axpo, qui propose une offre clés en mains, incluant la production et la fourniture d’électricité d’origine renouvelable. Pour son exercice clos le 30 avril 2021, Urbasolar a réalisé un chiffre d’affaires de 222 millions d’euros, hors vente d’électricité. Urbasolar est engagé dans un plan décennal le conduisant à compter détenir 12 GW à horizon 2030.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This