Top Menu

EDF se prépare à installer 1 GW de PV par an en France

Annoncé il y a deux ans, le Plan Solaire d’EDF vise à faire du groupe le leader du solaire photovoltaïque en France avec un objectif de 30 % de part de marché d’ici 2035. Après une phase préparatoire avec des résultats concrets, EDF s’apprête maintenant à entrer dans une phase opérationnelle, avec accélération du rythme à 1 GW de déploiement PV en moyenne par an entre 2020 et 2028 pour atteindre 10 GW de capacités sur la période, avec une vision ultérieure à 30 GW en 2035. Sans oublier les autres énergies renouvelables, dont l’éolien* … Au global, EDF Renouvelables vient de franchir la barre symbolique des 2 GW bruts de capacité d’éolien et de photovoltaïque installées en France.

Concernant les centrales photovoltaïques au sol, EDF Renouvelables a multiplié par 7 en deux ans la surface foncière sécurisée, pour atteindre 2000 hectares (300 ha en 2017). Sur la même période, le volume de projets disposant d’un permis de construire a été multiplié par 5, et le nombre de projets lauréats des appels d’offres organisés par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) par 6. SUR ce dernier point, le Groupe a été retenu pour 23 projets d’une puissance cumulée de 180 MWc en 2019 (contre 4 projets et 31 MWc en 2017). Il a par ailleurs obtenu des autorisations de construction pour 500 MWc de projets cette année (contre 95 MWC en 2017). A noter aussi l’acquisition du développeur Luxel au 1er semestre de l’année.

Dans les toitures solaires, la filiale EDF ENR affiche aussi un fort développement. Avec 20 % de part de marché, le groupe est aujourd’hui leader de l’autoconsommation solaire en France avec plus de 10000 installations sur le marché résidentiel et une centaine chez des clients industriels et tertiaires. « Les activités sont en pleine accélération sur le segment des grandes toitures et des ombrières de parking, avec 130 MWc de projets développés en 2019, soit 2 fois plus que l’année précédente. Dans l’autoconsommation solaire pour le résidentiel, EDF ENR a réalisé 10000 sites depuis le lancement en 2016 et vise les 1000 installations par mois pour début 2020. Sur le marché professionnel, le lancement a été effectif cette année et a abouti à 100 installations cette année. L’objectif consiste à multiplier par 3 en 2020 », a souligné Benjamin Declas, président-directeur général d’EDF ENR lors d’un point presse ce jour. Enfin, l’autoconsommation collective constitue un nouveau terrain d’innovation pour le Groupe qui a déjà réalisé un site exemplaire de 100 kWc pour 100 logements avec 100% d’autoconsommation pour le compte de l’OPH Alès Agglomération.

L’accélération dans les énergies renouvelables s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF, dont l’objectif est de doubler les capacités renouvelables mondiales du Groupe pour les porter à 50 GW nets en 2030, très majoritairement par croissance organique. Elle démontre également l’engagement du Groupe à contribuer aux objectifs ambitieux fixés par le Gouvernement en matière d’énergies renouvelables dans le cadre de la loi énergie-climat et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), pour porter la part de l’électricité renouvelable (hydroélectricité, éolien, solaire, biomasse et géothermie) à 40% de la production française d’électricité en 2030. « L’année 2019 est globalement marquée, pour EDF Renouvelables, par une accélération dans le monde et un double rééquilibrage de nos activités sur le plan des technologies – vers plus de solaire et d’éolien en mer – et sur le plan de nos géographies, vers plus d’Europe et de pays émergents », souligne Bruno Bensasson, directeur exécutif Groupe EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et président-directeur général d’EDF Renouvelables. Outre le Plan Solaire en France, le Groupe affiche en effet des avancées dans les Émirats Arabes Unis avec la construction de DEWA III (500 MWc sur 800 MWc au total), en Égypte avec la mise en service des centrales solaires de Benban (130 MWc au total), en Inde avec plus de 700 MWc de contrats remportés dont une centrale PV de 450 MWc à construire, ou encore aux États-Unis avec quelque 750 MWc de projets au sol. Le Groupe poursuit aussi sa stratégie de contrats de vente de gré-à-gré, ou PPA, en Chine, au Royaume-Uni, en Égypte, avec aussi des débuts en France, outre aux États-Unis où ce modèle est déjà très en vogue et sera encore renforcé. Au global, environ 60% des capacités EnR additionnelles installées à l’horizon 2030 seront du solaire.

*Dans l’éolien terrestre, 2019 est une année record pour EDF en France avec la mise en service de près de 200 MW de capacités et la mise en construction d’un volume équivalent. EDF Renouvelables vient par exemple de procéder au renouvellement (repowering) de son parc éolien de Petit-Canal (Guadeloupe). Cette opération de remplacement des éoliennes a permis de doubler la capacité installée du parc, qui s’élève désormais à 12 MW, tout en divisant par deux le nombre d’éoliennes (14 éoliennes contre 32 précédemment). Dans l’éolien en mer, le groupe EDF a récemment annoncé le lancement de la construction du parc de Saint-Nazaire avec son partenaire canadien Enbridge. D’une capacité installée de 480 MW, ce parc sera le premier à être implanté au large des côtes françaises, avec une mise en service prévue en 2022. La construction des projets de Fécamp et de Courseulles-sur-Mer devrait démarrer courant 2020. Enfin, le consortium mené par EDF Renouvelables a été déclaré cet été lauréat du 3ème appel d’offres lancé par le gouvernement pour le projet de Dunkerque (environ 600 MW).

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This