Top Menu

CVE accélère son développement en Afrique

Porteur d’un portefeuille de projets de centrales photovoltaïques d’une puissance cumulée de 75 MWc en Afrique, le groupe CVE (Cap Vert Energie), producteur indépendant d’énergies renouvelables, est lauréat de l’appel à projets visant des « solutions innovantes pour la ville durable », lancé par la DG Trésor le 14 mars 2019 dans la perspective du Sommet Afrique-France 2020*. CVE a été retenu pour son dossier de micro-réseau solaire destiné à l’éco-parc industriel d’Afrique de Diamniadio au Sénégal.

Composé d’une centrale photovoltaïque de 150 KWc avec 100 kWh de capacité de stockage d’électricité et d’un système de gestion intelligente de l’énergie (EMS), le projet est un démonstrateur développé par CVE avec son partenaire sénégalais Sénémeca pour le compte de l’agence publique d’aménagement et de promotion des sites industriels du Sénégal (APROSI). Les 7 industriels déjà en activité sur la Plateforme Industrielle Internationale de Diamniadio (P2ID), à proximité de Dakar, bénéficieront des avantages du démonstrateur, avec notamment un approvisionnement en énergie solaire à hauteur de 50% de leurs besoins électriques actuels. Le micro-grid optimisera par ailleurs l’intégration de l’éco-parc industriel, premier du genre en Afrique Sub-Saharienne, au réseau électrique national.

Au-delà de l’étape du démonstrateur, l’intérêt du projet réside dans son extension de manière à répondre, avec une électricité verte, aux besoins énergétiques des 70 entreprises dont l’installation dans l’éco-parc de P2ID est prévue dans les 3 prochaines années.

« Notre stratégie de développement sur le marché photovoltaïque B2B en Afrique a été initiée il y a plus de trois ans, et est désormais reconnue. A travers notre offre d’énergie verte RespeeR, nous voulons contribuer à la compétitivité des entreprises du continent africain, en leur fournissant une énergie solaire concurrentielle produite sur place, au travers notamment de contrats d’achat privés », déclare Pierre de Froidefond, associé co-fondateur de CVE.

CVE a noué un partenariat local avec la société sénégalaise Sénémeca depuis 2015 et développe dans ce pays un portefeuille de projets avec contrats d’achat (PPA) appelé RespeeR*, d’une puissance cumulée de près de 20 MWc. Une autre centrale solaire de 2,1 MWc entrera bientôt en phase de construction pour fournir en énergie photovoltaïque, via l’offre RespeeR, un industriel agro-alimentaire de la zone du grand Dakar. Le groupe se développe par ailleurs en Afrique de l’Est (Kenya) et du Sud. Il exploite une centrale photovoltaïque d’une puissance de 1 MWc à Johannesburg, construite sur la toiture d’un Pickn’Pay, la deuxième plus grande chaîne de supermarchés d’Afrique du Sud, à qui il vend l’énergie. CVE a également signé 3 corporate PPA RespeeR avec Spear, développeur immobilier sud-africain, pour une puissance de 1,7 MWc. La construction de ces centrales sera finalisée d’ici trois mois.

Pour son développement à l’international, CVE a étudié une vingtaine de marchés sous différents critères – stabilité géopolitique, risque de change, etc. – mais aussi réglementation et prix de l’énergie. Le groupe est aujourd’hui implanté au Chili et aux États-Unis et développe son offre RespeeR en Afrique depuis son siège à Marseille.

*Pour plus d’informations, cliquer ici

**RespeeR, l’offre de fourniture d’électricité solaire de CVE, permet de couvrir entre 20 et 50% des besoins en énergie d’un client, à un prix compétitif en l’affranchissant de la dépendance aux énergies fossiles et en améliorant son bilan carbone. Depuis 2015, CVE cible des secteurs d’activité fortement consommateurs d’électricité : les industries minières et les cimenteries, les industries de transformation (agro-alimentaire, plasturgie, etc…), les centres commerciaux ainsi que l’hôtellerie haut de gamme. En s’appuyant sur des partenariats locaux, CVE adapte sa démarche de développement à chaque pays, accélère sa connaissance et sa pénétration du marché local. Deux solutions sont proposées : s’interfacer avec des groupes électrogènes (hybridation solaire diesel), ou venir en complément d’une connexion au réseau électrique local.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This