Sélectionner une page

Chute des prix : « sans mesures immédiates, l’industrie photovoltaïque européenne disparaîtra à jamais », s’alarme l’ESMC

Chute des prix : « sans mesures immédiates, l’industrie photovoltaïque européenne disparaîtra à jamais », s’alarme l’ESMC

L’avenir de l’industrie solaire européenne et un approvisionnement énergétique européen résilient sont en grand danger, s’inquiète l’ESMC : sans mesures immédiates, l’industrie photovoltaïque européenne disparaîtra à jamais, avertit l’organisation qui représente les intérêts des fabricants européens de produits solaires.

Les dirigeants de l’industrie européenne de la fabrication de produits solaires se sont réunis pour faire face à une crise alarmante provoquée par les modules photovoltaïques chinois à des prix insoutenables.Malgré des efforts tels que le Temporary Crisis and Transition Framework (TCTF) et le Net-Zero Industry Act (NZIA), les actions intentionnelles des fabricants photovoltaïques chinois menacent la renaissance de l’industrie solaire photovoltaïque européenne, écrit l’ESMC.

Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à l’échelle de l’industrie auprès de l’UE et de ses États membres, l’industrie photovoltaïque européenne exhorte ainsi l’Union européenne et ses États membres à prendre des mesures immédiates pour éviter une catastrophe imminente. L’industrie solaire européenne et le projet visant à renforcer la résilience européenne sont menacés par les fabricants photovoltaïques chinois qui font intentionnellement baisser les prix, dénonce l’organisation.

Au cours des derniers mois, des stocks massifs de modules photovoltaïques chinois se sont constitués dans les ports européens, équivalents à la totalité de la demande annuelle d’installations de l’Europe. Les importations devraient atteindre 120 GW en 2023, éclipsant les installations attendues d’un peu plus de 60 GW. En conséquence, la production européenne de modules photovoltaïques a chuté de 9 GW en 2022 à environ 1 GW en 2023, les fabricants européens étant confrontés à des risques réels d’insolvabilité.

Les fabricants sont désormais confrontés à un choix : poursuivre les arrêts de production et risquer la faillite ou chercher refuge dans des régions comme les États-Unis qui soutiennent leur industrie photovoltaïque, analyse l’ESMC.

Pour faire face à cette crise, les signataires, avec l’ESMC en tête, ont exhorté la Commission européenne et les États membres à prendre des mesures rapides, notamment :

  1. Exclusion immédiate du marché européen des modules solaires produits avec du travail forcé. De grands volumes de modules photovoltaïques produits de manière contraire à l’éthique – initialement destinés au marché américain mais empêchés d’y entrer en raison de la loi ouïghoure sur la prévention du travail forcé (UFLPA) en vigueur – sont maintenant déversés en Europe, où il manque des processus pour arrêter les modules fabriqués avec le travail forcé.
  2. Acquisition rapide d’urgence des stocks de modules photovoltaïques des fabricants européens de modules photovoltaïques en réponse à la baisse des prix provoquée par les pratiques commerciales de la Chine. Ces modules photovoltaïques, par exemple, pourraient être acquis via l’affinement du processus d’appel d’offres dans le cadre du TCTF (Temporary Crisis and Transition Framework) ou pour l’aide à la reconstruction de l’Ukraine, et/ou éventuellement également pour l’aide énergétique à l’Afrique. Une mesure d’urgence accélérée visant à protéger les producteurs européens de modules photovoltaïques pendant cette période charnière permettrait de résoudre efficacement ce problème et est essentielle à la survie de nombreuses entreprises manufacturières européennes, prévient l’organisation professionnelle.
  3. Encouragement des installateurs et développeurs de projets photovoltaïques européens à intégrer une part minimale de production européenne tout au long de la chaîne de valeur photovoltaïque pour le déploiement photovoltaïque européen. Cela garantira un marché stable aux fabricants européens à moyen terme. Une condition préalable est une définition claire de ce qu’est un module solaire photovoltaïque européen. Cela doit être développé et mis en œuvre dans le cadre des négociations en cours sur les articles 19 et 20 de la loi NZIA (Net-Zero Industry Act). L’inclusion de critères non financiers (NFC) dans les enchères photovoltaïques devrait également être ajoutée pour récompenser les avantages environnementaux et sociaux des modules photovoltaïques européens afin d’égaliser les règles du jeu avec les modules chinois. En particulier, un cadre cohérent pour évaluer la performance en matière de responsabilité sociale tout au long des chaînes de valeur photovoltaïques est une condition préalable pour réduire l’écart de coûts avec la concurrence chinoise.

L’industrie européenne de fabrication de panneaux photovoltaïques a besoin de toute urgence de garanties quant à l’adoption de la production nationale, à partir de 2026 au plus tard. Cela pourrait être lancé avec un objectif de 10%, qui serait ensuite augmenté chaque année pour atteindre l’objectif de 40% d’ici 2030, comme le stipule le NZIA.

L’ESMC affirme que ces mesures sont essentielles pour protéger les producteurs européens de modules photovoltaïques et assurer l’avenir du secteur.

Lire la lettre de l’industrie aux autorisés européennes

Lire le document argumentaire de l’ESMC 

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This