Sélectionner une page

Vers 145 GW de nouvelles capacités solaires en 2021 ?

Vers 145 GW de nouvelles capacités solaires en 2021 ?

En 2020, les sources d’électricité renouvelables telles que l’éolien et le solaire ont augmenté à leur rythme le plus rapide depuis deux décennies et devraient se développer dans les années à venir à un rythme beaucoup plus rapide qu’avant la pandémie, selon un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie.

La croissance en Europe et aux États-Unis sera encore plus vive que prévu, compensant le ralentissement transitoire de la Chine après une croissance exceptionnelle en 2020. Selon la dernière mise à jour du marché de l’AIE, la quantité de capacité d’électricité renouvelable ajoutée en 2020 a augmenté de 45% en 2020 pour atteindre 280 gigawatts (GW), la plus forte augmentation depuis 1999.

L’augmentation en 2020 est appelée à devenir la «nouvelle norme», avec environ 270 GW de capacité renouvelable en cours d’ajout en 2021 et près de 280 GW en 2022, malgré un ralentissement en Chine après un niveau exceptionnel d’ajouts l’année dernière. Ces prévisions ont été révisées à la hausse de plus de 25% par rapport aux estimations précédentes de l’AIE en novembre dernier.

Les installations solaires photovoltaïques continueront de battre de nouveaux records, avec des ajouts annuels qui pourraient atteindre plus de 160 GW en 2022, contre 145,3 GW de prévu pour cette année et 134 GW réalisés en 2020 (dont 20,4 GW en Europe). Un tel niveau serait presque 50% plus élevé que le niveau atteint en 2019 avant la pandémie, confirmant la position du solaire en tant que « nouveau roi » des marchés mondiaux de l’électricité.

Les ajouts mondiaux de capacité éolienne ont presque doublé l’année dernière pour atteindre 114 GW. Cette croissance ralentira un peu en 2021 et 2022, mais les augmentations seront toujours 50% plus importantes que l’expansion moyenne au cours de la période 2017-19.

Le transfert de la production d’électricité vers des sources renouvelables est un pilier clé des efforts mondiaux pour atteindre la neutralité carbone, mais les émissions de CO2 devraient augmenter cette année en raison d’une augmentation parallèle de l’utilisation du charbon, soulignant les changements politiques majeurs et les investissements dans les énergies propres nécessaires pour faire face au climat.

« L’énergie éolienne et solaire nous donne plus de raisons d’être optimistes quant à nos objectifs climatiques alors qu’ils battent record après record. L’année dernière, l’augmentation de la capacité renouvelable a représenté 90% de l’expansion du secteur mondial de l’électricité. Les gouvernements doivent s’appuyer sur cette dynamique prometteuse grâce à des politiques qui encouragent des investissements plus importants dans l’énergie solaire et éolienne, dans l’infrastructure de réseau supplémentaire dont ils auront besoin et dans d’autres technologies renouvelables clés telles que l’hydroélectricité, la bioénergie et la géothermie », a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE.

La Chine est au centre de la demande et de l’offre mondiales d’énergies renouvelables, représentant environ 40% de la croissance de la capacité mondiale d’énergies renouvelables pendant plusieurs années. En 2020, la part de la Chine est passée à 50% pour la première fois en raison d’une précipitation pour achever des projets avant que les subventions gouvernementales ne soient progressivement supprimées. En 2021-2022, la croissance des énergies renouvelables en Chine devrait se stabiliser à des niveaux inférieurs au record de 2020, mais toujours supérieurs de 50% à ce qu’elle était au cours de la période 2017-19. Tout ralentissement en Chine dans les années à venir sera compensé par une forte croissance en Europe, aux États-Unis, en Inde et en Amérique latine, où le soutien gouvernemental et la baisse des prix du solaire PV et de l’éolien continuent à favoriser les installations.

La Chine est le plus grand fabricant de panneaux solaires et d’éoliennes, ainsi que le plus grand fournisseur de matières premières telles que le silicium, le verre, l’acier, le cuivre et les terres rares nécessaires à leur construction. Les contraintes de la chaîne d’approvisionnement, notamment en raison d’un incendie dans une usine de silicium chinoise l’année dernière, ont récemment fait grimper les prix des modules photovoltaïques, mettant en évidence les vulnérabilités potentielles du secteur à plus long terme, souligne l’AIE.

Aux États-Unis, la croissance de la capacité renouvelable cette année et l’an prochain est principalement stimulée par l’extension des crédits d’impôt fédéraux. Les prévisions ne tiennent pas compte des nouveaux objectifs de réduction des émissions de l’administration américaine. S’il était adopté, le projet de loi entraînerait une accélération beaucoup plus forte du déploiement des énergies renouvelables après 2022.

Les ajouts de capacité de l’Inde ont diminué de près de 50% l’an dernier par rapport à 2019. Cependant, la croissance devrait rebondir et l’expansion des énergies renouvelables devrait établir de nouveaux records d’ici 2022, en raison de la mise en service de projets retardés. Cependant, la flambée actuelle des cas de Covid-19 en Inde a créé une incertitude à court terme pour cette année.

Plus d’infos sur le rapport de l’AIE

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This