Top Menu

Urban Solar Energy propose le stockage virtuel de l’électricité solaire

Après une année de test auprès de quelque 200 clients particuliers équipés de centrales photovoltaïques, Urban Solar Energy lance à grande échelle son offre de stockage virtuel dédié à l’électricité solaire. Objectif : garantir l’autoconsommation totale de l’électricité produite par des centrales photovoltaïques sans installer de stockage physique, trop coûteux, limité et pas forcément écologique. Et ceci en milieu urbain.

Créée en 2016 à Villeurbanne, la société Urban Solar Energy a choisi de se spécialiser comme fournisseur d’électricité 100% verte provenant de centrales solaires qu’elle installe sur des toitures de bâtiments urbains (voir notamment cet exemple d’installation) et de partenaires producteurs d’énergie de sources renouvelables (principalement de l’hydroélectricité). Ses fondateurs, des spécialistes de l’informatique, considèrent que le stockage physique de l’électricité en est encore à ses balbutiements. En même temps, ils estiment qu’il est possible d’apporter une meilleure rentabilité aux installations photovoltaïques qu’en recourant uniquement au tarif d’achat, notamment dans le domaine du résidentiel. Leur idée : optimiser l’utilisation des surplus d’électricité produits en période de pointe en alimentant d’autres consommateurs situés à proximité ou en en déportant l’utilisation sur les périodes sans production. En même temps, les producteurs PV peuvent ainsi s’affranchir d’un contrat d’obligation d’achat contraignant avec l’opérateur historique sur 20 ans.

LA batterie idéale : une sorte de cloud de l’énergie

Concrètement, Urban Solar Energy vise à développer le photovoltaïque et l’autoconsommation en milieu urbain à travers une offre innovante combinant à la fois le déploiement de centrales photovoltaïques sur les toitures urbaines*, l’autoconsommation et des micro-grids. La société a pour cela mis au point des algorithmes pour analyser et piloter la consommation de ses clients, et gérer une production d’électricité décentralisée.

Solution similaire à l’offre de batterie dématérialisée de MyLight Systems (voir notre article), le stockage virtuel se situe à mi-chemin entre l’autoconsommation avec stockage sur batterie et l’autoconsommation collective. Pour Urban Solar Energy, il simplifie la gestion des surplus tout en apportant un gain économique immédiat sans recourir à de gros investissements. La jeune pousse propose même à ses partenaires de garantir l’autoconsommation de l’électricité produite sans aucun investissement complémentaire, que ce soit pour des centrales solaires déjà construites ou en projet.

Enfin, concernant le prix du stockage virtuel, Urban Solar Energy annonce facturer 1 euro HT/kWc par mois pour une batterie sans limite de temps. Pour une centrale de 6 kWc, le coût mensuel s’élèverait donc à 6 euros HT par mois.

*Urban Solar Energy estime que, rien qu’à Lyon, il y aurait 6,5 millions de m2 de toitures exploitables pour le photovoltaïque.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This