Top Menu

Surcapacité de production : restructurations chez Canadian Solar, Enphase, REC Silicon, SolarWorld …

Le fabricant sino-canadien Canadian Solar aurait supprimé 130 emplois dans son usine d’assemblage de panneaux photovoltaïques à Guelph, dans l’Ontario (Canada), selon la presse locale (CTV News Kitchener). Lors de la publication de ses résultats financiers pour le second trimestre 2016, la firme avait révisé à la baisse ses projets d’extension de capacité d’assemblage de 6,43 GW à 5,8 GW.

Photo : Recurrent Energy

Photo : Recurrent Energy

Cette révision correspondrait peu ou prou à ne pas développer sa seule usine canadienne où la capacité d’assemblage devait être doublée à 500 MW cette année (ses autres usines se situent toutes en Chine). Les raisons avancées par le groupe sont multiples : pression sur les prix, concurrence sur le marché nord-américain, baisse de la demande, recentrage sur la R&D sur son site canadien pour développer des produits innovants.

Enphase Energy, spécialiste des micro-onduleurs, a annoncé une réduction de ses effectifs de 11% afin de « s’adapter à l’environnement compétitif » sur le marché du photovoltaïque. Parallèlement, la firme envisage aussi d’assainir son catalogue de produits. La restructuration porte sur quelque 60 emplois. Elle devrait être finalisée au 4e trimestre 2016. Objectif : diminuer les dépenses opérationnelles de quelque 20 millions d’euros par an. La société compte réaliser un chiffre d’affaires de 87 à 93 millions de dollars au 3e trimestre 2016, et de 90 à 100 millions de dollars au 4e trimestre 2016 (après 64,1 et 79,2 millions de dollars au 1er et au 2e trimestre respectivement). Enphase vient par ailleurs de lancer une offre publique d’achat de 13 millions d’actions ordinaires, pour un prix unitaire de 1,20 dollar.

REC Silicon diminue de 50% sa production de silicium polycristallin pour le photovoltaïque, notamment dans sa technologie FBR (fluidized bed reactor) à compter du 1er octobre prochain dans son usine de Moses Lake, dans l’état de Washington (Etats-Unis). Ceci autant à cause des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis qu’à cause d’une surcapacité de production dans ce secteur, selon un communiqué de presse.

SolarWorld a dévoilé la suppression de 500 emplois intérimaires dans ses usines allemandes au 4e trimestre 2016, (essentiellement) à cause de la forte concurrence des assembleurs chinois de panneaux photovoltaïques. Le marché chinois a vu une extraordinaire croissance du déploiement PV au 1er semestre de cette année, à 22 GW. Un coup de frein à ce déploiement n’a pas été suivi par une diminution du volume d’assemblage. Les fabricants chinois inonderaient donc actuellement les marchés avec des produits de bas coût.

Le Taïwanais Motech Industries a, lui, réduit ses effectifs de 4% cet été (200 emplois), tandis que SunPower, Kaco New Energy et SMA Solar Technology ont récemment dévoilé, eux aussi, des restructurations stratégiques afin de s’adapter à l’évolution conjoncturelle des marchés mondiaux du PV (voir notre article).

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This