Top Menu

Centrales solaires/multi-énergies : Schneider Electric réalisera huit sites en Afrique

A quelques semaines de la conférence de Marrakech (COP22) qui s’ouvre le 7 novembre prochain, la Commission de l’union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a décidé d’expérimenter l’utilisation de centrales « multi-énergies » sur la base de la solution Microsol* proposée par Schneider Electric, spécialiste de la gestion de l’énergie. Un accord a été signé avec la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber) comme maître d’ouvrage, en vue de la mise en service de Microsol dans les 8 états membres de l’UEMOA.

Photo : Ademe

Photo : Ademe

Microsol est une solution innovante qui permet de capter l’énergie par une centrale thermodynamique et/ou photovoltaïque et de la restituer pour produire simultanément de l’électricité, de l’eau potable et de la chaleur. La technologie repose en effet sur le principe de cogénération électricité-chaleur, en abordant sous un angle nouveau le concept du solaire thermodynamique. La solution peut ainsi alimenter principalement les micro-industries en zone rurale, particulièrement des sites de production, de transformation et de conservation de produits alimentaires. Cette centrale « multi-énergie » permet également de stocker l’énergie sous forme de batteries ayant une durée de vie de dix ans.

Le déploiement du projet se fera sur une durée de deux ans et prévoit la réalisation d’études de faisabilité, l’installation des équipements et la formation des usagers.

Les trois partenaires veulent ainsi progressivement faire accéder près de 100000 personnes à l’énergie électrique nécessaire pour l’irrigation, l’éclairage, la pisciculture, la transformation agricole et la fourniture d’eau potable, et cela sans émettre de CO2. « Microsol répond aux besoins vitaux des populations défavorisées, tout en contribuant à développer localement des écosystèmes vertueux, générateurs de valeur et de bien-être pour les populations. A nos yeux, Microsol préfigure les solutions innovantes qui peuvent être mises en œuvre dès demain, en Afrique comme ailleurs dans le monde », déclare Gilles Vermot Desroches, Directeur du développement durable de Schneider Electric.

*Avec l’appui technique et financier de plusieurs partenaires industriels et publics français, le projet Microsol, avait été mis au point dans le cadre du programme investissements d’avenir avec le soutien de l’Ademe et sous la coordination de Schneider Electric. Il avait été lancé en novembre 2011 pour une durée de 3 ans et avec un budget de 10,9 millions d’euros. Un démonstrateur avait été installé à Cadarache en 2013. Le consortium (CEA, Exoès, Exosun, TMW, et divers laboratoires publics) projetait de commencer à installer des sites pilotes sur le continent africain dès 2014.

Pour plus d’informations sur Microsol, cliquer ici

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This