Sélectionner une page

RES obtient le permis de construire du plus grand parc solaire flottant en France

RES obtient le permis de construire du plus grand parc solaire flottant en France

RES, acteur du secteur des énergies renouvelables, annonce l’obtention du permis de construire d’un projet solaire flottant situé sur le site d’une ancienne carrière exploitée par les Etablissements Blandin à Perthes en Haute-Marne. D’une capacité installée de 65,5 MW, la future centrale flottante est la plus grande de France autorisée à ce jour.

Depuis 2018, RES s’est engagé dans le développement de projets solaires flottants afin d’installer des panneaux photovoltaïques sur des plans d’eau principalement issus de l’exploitation d’anciennes carrières. Les modules solaires sont ainsi fixés sur des flotteurs afin de former des îlots ancrés sur le plan d’eau. Pour l’entreprise, le projet situé sur d’anciens îlots des Etablissements Blandin constitue un excellent exemple de reconversion de ce type de terrain.

D’une capacité installée de 65,5 MW, la future centrale flottante est la plus grande de France autorisée à ce jour. La centrale est composée de plusieurs îlots répartis sur un site de 127 hectares d’anciennes gravières dont l’exploitation a pris fin en 2020. Elle alimentera en électricité l’équivalent de 26 000 habitants et permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère d’environ 16 000 tonnes de CO2 chaque année. La mise en service est prévue pour la fin d’année 2023.

Le parc photovoltaïque s’inscrit dans les objectifs régionaux de développement des énergies renouvelables puisqu’il représente, à lui seul, plus de 10% du parc photovoltaïque installé dans le Grand-est à la fin 2020.

Les îlots Blandin – © Romain Berthiot

« Ce formidable projet est issu d’une collaboration forte avec les Etablissements Blandin qui nous ont donné toute leur confiance dès le démarrage du projet en 2019. Les échanges permanents et constructifs avec les services de la DDT Haute-Marne et de la DREAL Grand-Est ont permis d’assurer l’obtention des autorisations dans un temps record. Ce projet, le premier en région Grand-Est, est un exemple de valorisation d’anciennes gravières pour produire de l’énergie solaire », déclare Arnaud Goupil, responsable Projets Solaires RES.

« Nous sommes fiers d’annoncer l’obtention de ce permis de construire pour un projet solaire flottant d’envergure en Haute Marne. Cette première autorisation ouvre la voie à nos autres projets du même type. En effet, RES développe actuellement de nombreux projets photovoltaïques flottants, pour un portefeuille d’une capacité supérieure à 200 MW. En s’appuyant sur une équipe d’une cinquantaine de collaborateurs dédiée à l’activité solaire et sur un réseau d’agences couvrant l’ensemble de l’Hexagone, nous ambitionnons de nous imposer comme un acteur majeur de la filière solaire en France, pour les centrales flottantes comme pour les centrales au sol », ajoute Céline Spitzhorn, directrice solaire RES.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This