Top Menu

Plan de relance du SER : 6 mesures spécifiques au PV

A l’occasion d’une conférence en ligne, le SER a présenté mardi dernier ses propositions pour que les filières des énergies renouvelables participent activement à la relance de l’économie française. En complément de mesures transversales à toutes les EnR, le syndicat professionnel a présenté six mesures spécifiques au solaire.

Dans les prochains mois et années, les énergies renouvelables permettront d’apporter des réponses concrètes aux trois objectifs qui doivent orienter le plan de relance : favoriser la création d’emplois et de valeur ajoutée dans nos territoires ; décarboner notre économie et développer la filière industrielle des énergies renouvelables en France, a détaillé Jean-Louis BAL, président du Syndicat des énergies renouvelables. Pour le SER, la mise en oeuvre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) adoptée fin avril doit constituer le pivot central de cette stratégie.

Selon la PPE, en 2028, les énergies renouvelables devraient généreront 24 milliards d’euros de valeur ajoutée en France et représenteront 264 000 emplois (équivalents temps plein – ETP) directs et indirects. Une stratégie de densification du tissu industriel situé en France, en réduisant de moitié les taux d’importation, permettrait de générer

20 milliards d’euros supplémentaires sur la période de la PPE, assure le SER. L’emploi sera le premier bénéficiaire de cette activité, les salaires correspondant à environ 50% de la valeur ajoutée créée.

Ces emplois et cette valeur bénéficieront de manière quasi-homogène à l’ensemble des territoires, et notamment aux communes et intercommunalités qui profiteront directement de près d’un tiers des retombées fiscales générées.

Dans ce contexte, le SER formule des propositions transversales pour un plan de relance, accompagné de propositions sectorielles pour chaque filière d’énergie renouvelable. Ces propositions, dont certaines ne prendront tout leur sens que si elles sont appliquées au niveau européen, ont été identifiées sur la base des critères suivants : elles facilitent une reprise économique durable en permettant d’accélérer le développement des énergies renouvelables, dans le respect du calendrier défini par la PPE ; la priorité a été donnée aux mesures ayant le plus grand impact sur le déploiement de volumes additionnels ; leur impact budgétaire est limité, voire nul ; elles sont aisées à mettre en oeuvre.

Le document présenté par le SER détaille 9 propositions transversales qui vont de la fiscalité carbone, à la création des conditions pour le développement d’une industrie du renouvelable compétitive et pérenne dans l’Hexagone, en passant par la stimulation de la demande, l’accompagnement du développement à l’international des entreprises françaises et par l’accélération, ainsi que par l’accélération des procédures de développement des projets d’EnR.

Les cinq propositions de mesures de relance spécifiques au photovoltaïque sont les suivantes :

·       Élargir le périmètre des terrains éligibles aux appels d’offres et engager une réflexion globale sur le foncier dans le cadre des appels d’offres photovoltaïques

·       Raccourcir les délais administratifs

·       Remonter le seuil du guichet ouvert à 500 kWc en métropole, élargir son périmètre aux zones non interconnectées

·       Adapter les mécanismes de soutien des projets en autoconsommation pour valoriser l’ensemble de l’électricité produite

·       Donner aux professionnels de la chaleur solaire une visibilité dans les appels à projets de l’ADEME

·       Imposer dans les audits énergétiques des sites industriels l’évaluation technico-économique de l’ensemble des EnR, incluant la chaleur solaire

 

Télécharger le document des propositions du SER : « Les énergies renouvelables : un levier de la relance économique »

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This