Top Menu

Onduleurs : Kaco new energy dans le viseur de Siemens

Le groupe allemand Siemens* vient d’annoncer son intention de reprendre les activités d’onduleurs de branche pour le photovoltaïque de son compatriote Kaco new energy, un spécialiste de l’électronique de puissance pour le secteur de l’énergie. Siemens a, par le passé, déjà été un acteur industriel dans les onduleurs, avec sa gamme Sinvert, mais avait cessé cette activité en 2013.

La transaction est encore soumise à l’accord des autorités. Si elle aboutit, Kaco new energy sera intégré dans la nouvelle division Operating Company Smart Infrastructure de Siemens. Le montant de la transaction, qui devrait se clore avant l’été 2019, n’a pas été dévoilé.

La société Kaco new energy est dirigée depuis 1999 par son président-directeur général actuel, Ralf Hofmann. Elle a livré à ce jour des onduleurs pour une puissance totale cumulée de 13 GW. Sa gamme couvre l’ensemble des applications potentielles du PV, avec des modèles pour le résidentiel particulier, pour les grandes toitures et les centrales au sol ainsi que des solutions système aussi bien pour de grandes fermes solaires de plusieurs MW de puissance que pour l’autoconsommation dans le résidentiel. Son activité est surtout centrée sur les onduleurs de branche pour les applications PV avec ou sans stockage, jusqu’à 1500 V, avec des semiconducteurs de pointe. Ses onduleurs derniers-nés intègrent ainsi des composants à base de carbure de silicium, pour une plus forte densité de puissance et un comportement à haute température optimisé.

Pour Siemens, cette acquisition apparaît stratégique dans la mesure où le groupe envisage de développer des applications comme la mobilité électrique, autour de sources d’énergie décentralisées, ou de s’investir dans des segments de marché à l’interface entre le bâtiment et le réseau électrique. Déjà présent sur les secteurs de l’électrification des bâtiments, le géant allemand ajoute donc une nouvelle corde à son arc avec l’expertise et les technologies de pointe de Kaco pour le développement de ses activités dans les énergies renouvelables, autour des systèmes de stockage et des infrastructures de recharge pour la mobilité électrique. Une division Future Grids est déjà opérationnelle. La nouvelle division Operating Company Smart Infrastructure sera lancée le 1er avril prochain.

Kaco new energy a son siège à Neckarsulm, dans le Bade-Wurtemberg, est présent dans une dizaine de pays et emploie au total quelque 350 personnes.

*Chiffre d’affaires sur l’exercice 2018 clos au 30 septembre dernier : 83 milliards d’euros, avec 6,1 milliards d’euros de bénéfices après impôts et 379000 employés.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This