Top Menu

Le groupement SAFE plaide pour l’abandon des taxes sur les produits PV chinois

Plus de 30 entreprises du secteur du photovoltaïque, énergéticiens, organisations professionnelles et autres entités, essentiellement d’Allemagne, se sont regroupés sous l’appellation Solar Alliance for Europe (SAFE). Ils ont signé une lettre ouverte plaidant pour l’abandon de toutes les barrières commerciales, notamment des taxes et du prix minimum décidés par Bruxelles sur les panneaux photovoltaïques importés de Chine. Sans ces taxes instaurées il y a deux ans et devant normalement expirer à la fin 2015 si elles ne sont pas prorogées, les prix des panneaux PV baisseraient de 20% et les coûts système de 10%.

Pujaut-210815Parmi les signataires figurent par exemple BayWa r.e., EnBW, Joule, IBC Solar, MVV, ainsi que des associations de consommateurs. En Allemagne, le déploiement du photovoltaïque s’est de fait énormément ralenti depusi 2014, au moins en partie du fait des barrières commerciales, estime-t-on au sein de SAFE. Idem en Europe. La suppression de ces barrières relancerait les investissements, et aurait un effet positif autant sur l’emploi régional. Pour BayWa r.e., le marché européen n’a pas bénéficié des récentes baisses des coûts de production de l’ordre de 15 à 20% des panneaux PV en Asie. Les restrictions à l’importation devaient protéger les fabricants européens face aux prix plus bas de leurs concurrents chinois mais les taxes punitives ont limité le portentiel de déploiement PV, et contribué à maintenir un coût de production de l’électricité solaire élevé. Ce denrier pourrait être en-dessous de 5 c€/kWh en Allemagne, selon un communiqué de presse de la firme.

Pour lire la lettre ouverte, cliquer ici (en anglais)

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This