Sélectionner une page

La flambée des prix des matériaux pourrait contrecarrer les plans de REPowerEU dans le solaire

La flambée des prix des matériaux pourrait contrecarrer les plans de REPowerEU dans le solaire

L’initiative européenne REPowerEU a le potentiel d’ajouter au moins 420 GW d’installations solaires d’ici 2030. Cependant, la hausse des coûts des matières premières solaires pourrait contrarier cet objectif, selon la société d’analyses Wood Mackenzie.

Les installations solaires photovoltaïques devraient augmenter dans le monde à un taux annuel moyen de 8% entre 2022 et 2031 pour atteindre plus de 3500 GW de capacité installée totale. L’Europe devrait représenter plus de 9% ou environ 331 GW des installations au cours de la période, avec un potentiel lié à l’initiative REPowerEU de plus que doubler les installations prévues, selon Wood Mackenzie.

Pour l’analyste principal de Wood Mackenzie, Theo Theodorou, « la poussée mondiale pour éliminer progressivement les combustibles fossiles et passer à des sources d’énergie plus propres a stimulé l’innovation et les politiques qui ont entraîné une réduction considérable des coûts dans le secteur solaire photovoltaïque au cours des deux dernières décennies. Cependant, l’année dernière, les perturbations liées au Covid, une reprise rapide de la demande des installations solaires, des tarifs de fret en augmentation rapide et des prix élevés des matières premières solaires ont fait grimper les prix des modules de plus de 20%. Les prix mondiaux des matériaux clés telles que le polysilicium, l’argent, l’aluminium, le cuivre et l’acier ont tous atteint des sommets ».

Le silicium polycristallin, la principale matière première pour la production de tranches (wafers) pour les cellules solaires en silicium, a triplé de prix au cours des 18 derniers mois. Cela est dû aux restrictions liées au covid et à la pénurie d’électricité en Chine, entraînant des retards dans la mise en ligne de nouvelles capacités. La nouvelle capacité de polysilicium en Chine a le potentiel de rééquilibrer le marché, mais les prix du polysilicium devraient rester élevés tout au long de 2022. Le principal producteur européen, l’Allemand Wacker Chemie, produit environ 60 kilotonnes par an de polysilicium, dont la quasi-totalité est exportée vers la Chine, car il n’y a pas assez de capacité en aval pour consommer ce volume en Europe. Pour que la région consomme sa production actuelle de polysilicium, elle devrait augmenter sa fabrication de lingots et de tranches d’un facteur 10 et la fabrication en aval de cellules et de modules de respectivement 21 fois et 3 fois.

Pour atteindre les objectifs de REPowerEU et créer une chaîne d’approvisionnement solaire locale, les capacités actuelles nécessitent des extensions très importantes : 3 fois plus de polysilicium, 20 fois plus de wafers, 42 fois plus de cellules et 6 fois plus de modules. De plus, le prix du verre antireflet, le principal matériau utilisé pour la face avant des modules solaires, est sous pression en raison de l’augmentation des coûts du gaz naturel et de l’étain. Enfin, l’aluminium, l’acier galvanisé et le cuivre ont vu leurs prix augmenter de plus de 30% depuis l’année dernière.

« L’Europe est appelée à transformer son système énergétique à la suite de la guerre russo-ukrainienne, l’initiative REPowerEU envisageant au moins 420 GW de nouvelle capacité solaire d’ici 2030. Mais alors que de nouvelles sanctions sont en cours contre la Russie, et que les prix de l’électricité et du carburant ne montrant aucun signe de ralentissement, l’Europe doit naviguer dans cet environnement de prix élevés et agir rapidement pour développer une chaîne d’approvisionnement solaire locale afin d’atteindre ses objectifs », avertit Theo Theodorou.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This