Top Menu

In Sun We Trust s’apprête à fusionner avec le Norvégien Otovo

Démocratiser l’énergie solaire, telle est la vision aussi bien de la startup française In Sun We Trust (ISWT) que d’Otovo, une jeune pousse norvégienne d’installation de panneaux solaires. Complémentaires à plus d’un titre, les deux sociétés se préparent aujourd’hui à fusionner avec l’ambition de combiner leurs savoir-faire pour installer des centrales photovoltaïques sur des toitures résidentielles, et ce dans toute l’Europe à terme.

Cadastre solaire mis au point par In Sun We Trust pour Nantes Métropole

Sur l’Hexagone, In Sun We Trust est actif depuis 2014 avec pour mission de faciliter l’accès des particuliers au photovoltaïque et de les accompagner dans leur démarche en mettant à leur disposition un service en ligne made in France, performant, objectif et gratuit. Pour ce faire, la jeune pousse a développé une plateforme d’accompagnement permettant à tout un chacun de simuler de manière précise la faisabilité économique d’une installation solaire sur son toit, grâce à un calcul du potentiel solaire et de la rentabilité associée, et de trouver les partenaires, fournisseur et/ou installateur de proximité, pour la réalisation du projet. Le service de mise en relation s’appuie sur une sélection d’installeurs, choisis avec un souci de performance et de fiabilité et recommandés notamment par le monde associatif, sur la base de nombreux retours clients sur les prestations réalisées. La plateforme est en ligne depuis décembre 2015, et l’accompagnement s’étend jusqu’à la réalisation des projets. Parallèlement, In Sun We Trust, en incubation à l’IGN pendant trois ans, a mis au point des cadastres solaires, notamment pour un certain nombre de collectivités en France.

Créée à Oslo en 2016 et déjà devenue premier fournisseur de services pour l’énergie solaire pour particuliers en Scandinavie, la startup norvégienne Otovo a levé quelque 20 millions d’euros à ce jour. Elle visait une entrée sur le marché français cette année après s’être investie en Suède l’an passé. Pour son développement, elle a misé sur trois piliers : la vente en ligne des matériels PV (panneaux solaires, onduleurs, etc) et la planification de projets solaires à l’aide d’images satellite et d’un algorithme dédié ; une plate-forme d’installateurs avec des centaines de fournisseurs qui entrent leurs prix et leur couverture géographique ; et un moteur de recherche qui s’appuie sur une base de données issue de l’analyse de millions de toits et de milliers de projets d’installation. Otovo fournit par ailleurs une application permettant à ses clients scandinaves de commercialiser l’électricité produite. La société affiche en outre clairement ses ambitions d’étendre ses activités vers d’autres secteurs, avec par exemple des batteries, des chargeurs pour véhicule électrique, des solutions smart home, des logiciels de surveillance, de gestion de production/consommation et d’optimisation de l’énergie, voire le financement, les assurances ou encore l’agrégation.

Ensemble, les deux sociétés constitueraient une entité avec un effectif de 65 employés et des bureaux à Paris, Stockholm et Oslo. Elles ont conclu des milliers de projets et de ventes, avec des perspectives de forte croissance sur leurs marchés respectifs. Leur plateforme commune regrouperait plus d’une centaine d’installateurs dans les trois pays (Norvège, Suède et France).

« Nous nous sommes fixés pour objectif de devenir le plus grand détaillant pour le solaire sur le Vieux continent. Avec ISWT, nous pouvons accélérer ce processus », souligne Andreas Thorsheim, CEO d’Otovo. « Nous avons une bonne compréhension du marché français et des consommateurs dans le secteur du solaire, ainsi qu’une importante base d’installateurs qualifiés sur notre plateforme. Otovo possède le savoir-faire nécessaire à une bonne gestion des installateurs. Ensemble, nous pouvons capter et améliorer nos parts de marché », estime David Callegari, fondateur et CEO d’ISWT qui devrait continuer à diriger les opérations en France, avec ses deux co-fondateurs, Matthieu Bourgeon, CTO, et Nicolas Bodereau, COO. Au même titre que l’équipe actuelle de direction d’Otovo, le trio intégrerait en outre le management de la nouvelle entité après la fusion.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This