Top Menu

First Solar supprime 1600 emplois et accélère sa feuille de route technologique

Fuite en avant ? First Solar, société leader dans le photovoltaïque à couches minces en technologie CdTe, accélère l’évolution de son offre de modules solaires en industrialisant sa Série 6 de puissance unitaire de 400 W et plus dès 2018 avec un volume de 3 GW en ligne de mire pour 2019. Cette transition rapide au niveau production entraîne la suppression de 1600 emplois, soit près de 27% de son effectif au niveau mondial.

« Cette transition accélérée devrait nous permettre de mieux exploiter l’avantage intrinsèque de coût de la technologie à couches minces CdTe par rapport aux panneaux PV de la filière silicium », estime Mark Widmar, CEO de First Solar. En clair : en faisant l’impasse sur la Série 5 pour passer immédiatement à une gamme de modules plus performants justifiant un coût plus élevé, First Solar compte restaurer ses marges d’antan. Les prix des modules Si ont fortement chuté ces derniers mois, de 30% en moyenne courant 2016 au niveau mondial et encore plus aux Etats-Unis. Par ailleurs, l’évolution de l’offre et de la demande dans le PV est aussi inquiétante, avec une hausse des capacités d’assemblage de panneaux solaires de 20 GW cette année alors que la croissance faiblit sur nombre de marchés régionaux. En Chine, par exemple, une réduction des tarifs d’achat ralentit le déploiement PV depuis quelques mois. S’y ajoute un nombre croissant de projets déposés, et retenus, lors d’enchères avec des tarifs d’achat très agressifs et potentiellement irréalisables au plan économique, selon la société américaine.

L’accélération est donc à la fois le résultat des avancées technologiques et des conditions actuelles sur les marchés internationaux. En 2017 et 2018, l’Américain se propose de convertir la totalité de ses usines à la production de sa Série 6 de panneaux photocvoltaïques, qui afficheraient alors 420 W de puissance unitaire, et d’arrêter progressivement l’actuelle Série 4 dont les modèles n’offrent plus « que » 122 W en cette fin de cycle. Jusqu’ici, la feuille de route prévoyait de passer des modules de 117 W de la Série 4 à la Série 5, avec une puissance de 365 à 390 W, et ensuite seulement à la Série 6 avec des modules de 400 W. La précédente feuille de route ne prévoyait que 1 GW de capacité d’assemblage pour la Série 6 en 2019.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This