Top Menu

First Solar finalise une centrale solaire de 52 MW en Jordanie

En Jordanie, la centrale photovoltaïque au sol avec trackers de 52,5 MW (ac) de Shams Ma’an, dans le Sud du pays, est désormais opérationnelle. L’énergéticien NEPCO (National Electric Power Co) achète l’électricité produite en vertu d’un contrat sur 20 ans. Initialement développé par First Solar, ce projet a été concrétisé par une main d’œuvre en majeure partie locale, avec un personnel formé par la société américaine qui y a consacré quelque 40000 heures de travail.

First Solar-091016Le projet s’est donc accompagné d’un transfert de savoir-faire de construction. La centrale solaire devrait représenter environ 1% de la capacité de génération d’électricité du pays. Elle comprend plus de 600000 panneaux PV (série 4) en technologie couches minces CdTe de First Solar, qui sont montés sur des trackers à un axe, augmentant ainsi la production d’énergie d’environ 20%. La technologie CdTe est mieux adaptée au climat de cette région désertique très ensoleillée que les panneaux solaires en silicium, souligne First Solar dans un communiqué de presse. Les travaux avaient commencé début juin 2015. La centrale solaire appartient à un consortium d’investisseurs (Diamond Generating Europe, Nebras Power et le groupe Kawar) qui a repris le projet de First Solar et lui a confié le contrat EPC (Engineering, Procurement and Construction).

La Jordanie affiche un potentiel solaire exceptionnel, avec un ensoleillement de 5 à 7 kWh/m2, mais cette source d’énergie reste aujourd’hui encore sous-exploitée (hormis pour des générateurs hors réseau dans des zones rurales pour l’éclairage ou le pompage de l’eau). Environ 15% des foyers sont équipés de système solaires thermiques pour l’eau chaude sanitaire. Le pays a lancé un programme de développement des énergies renouvelables qui prévoit de doubler le nombre de systèmes solaires thermiques pour l’eau chaude sanitaire, de construire un démonstrateur de centrale solaire thermodynamique (CSP) à Aqaba, de mettre en place des générateurs solaires pour le dessalement de l’eau. Au global, le gouvernement envisagerait la réalisation de 300 à 600 MW de projets solaires toutes technologies confondues (PV, CSP) d’ici 2020, selon la société de conseil EcoMENA.

A Dubai, un record de 2,99 c$/kWh proposé par Masdar

Avec la centrale PV de Shams Ma’an, le volume PV installé par First Solar au Moyen Orient dépasse désormais 70 MW(ac), auquel s’ajouteront 200 MW lorsque la 2e phase du parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum de Dubai sera terminée en 2017 (pour un prix de 5,84 c$/kWh). La 1ère phase avait porté sur une puissance de 13 MW (réalisée par First Solar). Le méga parc solaire affiche aujourd’hui un volume ambitieux de 2 GW au total, le double de ce qui avait été prévu initialement. En juin dernier, la Dubai Electricity and Water Authority (Dewa) avait sélectionné un consortium mené par Masdar (Abu Dhabi) pour réaliser la 3e phase, d’une puissance de 800 MW. A cette occasion, la société d’Abu Dhabi, alliée aux entreprises espagnoles Fotowatio Renewable Ventures (FRV) et Gransolar, avait gagné les enchères grâce à une offre de 2,99 c$/kWh !

Selon l’International Renewable Energy Agency (IRENA), qui a son siège à Dubai, le coût de production de l’électricité solaire se situerait entre 5 et 10 c$/kWh en moyenne en Europe, en Chine, en Inde, en Afrique du Sud et aux États-Unis, avec une tendance encore possible à la baisse.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This