Sélectionner une page

RTE publie six scénarios pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050

RTE publie six scénarios pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050

Gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE publie le rapport d’étape de l’étude sur l’évolution du système électrique intitulée « Futurs énergétiques 2050 ». Une première phase de l’étude a été achevée au premier trimestre 2021 qui a permis de déterminer les principaux scénarios à étudier selon 4 cadrans : technique, économique, environnemental et d’impact sur les modes de vie.

Dans le cadre de cette première phase, une consultation publique a été lancée en janvier 2021. 4000 réponses provenant d’institutions, de collectifs ou de particuliers ont été récoltées.

Cette consultation a donné lieu à la définition de 6 scénarios permettant l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050 à analyser. Ces scénarios présentent des points communs : baisse de la consommation d’énergie, augmentation de la part d’électricité, recours aux énergies renouvelables ; mais également des différences importantes : rythme et évolution de la structure de la consommation d’électricité, avenir du nucléaire, rôle de l’hydrogène, etc.

Les scénarios prévoyant à terme un système 100% EnR (scénarios M) sont au nombre de trois. Ils permettent de tester une sortie du nucléaire en 2050 (M0) ou en 2060 (M1 et M23). Leur logique consiste en une répartition diffuse des installations de production avec déploiement massif du solaire (M1) ou alors sur l’idée d’une massification du déploiement des énergies renouvelables autour de grands parcs (éolien en mer, à terre, et solaire photovoltaïque) (M0 et M23).

Les scénarios «EnR + nucléaire» (scénarios N) seront également au nombre de trois. Les scénarios N1 et N2 diffèrent par le rythme de construction de nouveaux réacteurs nucléaires de troisième génération : N1 présente un «réinvestissement minimal» prolongeant le rythme du programme Nouveau Nucléaire Français présenté par EDF à l’État, tandis que N2 adopte le rythme maximal présenté par la filière. Le scénario N03 a pour sa part été largement réécrit autour de l’idée d’un système électrique fondé durablement sur le nucléaire. N03 permet d’atteindre 50% pour la part du nucléaire en 2050 en misant sur une trajectoire de fermetures plus lente sur la période 2025-2035, sur la prolongation de quelques réacteurs au-delà de 60 ans, et sur d’autres filières que l’EPR2, comme les SMR (petits réacteurs modulaires ou Small Modular Reactors).

La phase 2 du rapport consiste à la simulation des scénarios selon les différentes variantes afin de préciser les impacts de chacun sur les efforts techniques à mettre en place, sur le coût économique, sur l’environnement et sur les modes de vie des citoyens. Les résultats donneront lieu à un rapport final détaillé, Futurs Energétiques 2050, prévu pour l’automne 2021.

Télécharger la synthèse de l’étude

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This