Top Menu

Total veut fournir de l’électricité verte « low cost »

Total accélère tous azimuts dans les EnR ! Le groupe vient en effet d’annoncer Total Spring, une offre de gaz naturel et d’électricité verte de source photovoltaïque et éolienne pour les particuliers, avec des tarifs 10% moins chers par rapport aux tarifs réglementés. Auparavant, il avait signé un accord avec EREN Renewable Energy (EREN RE) pour entrer à son capital à hauteur de 23% pour 237,5 millions d’euros. Ceci pour confirmer son « ambition de devenir la major de l’énergie responsable … en faisant confiance à une équipe qui a largement fait ses preuves dans le domaine de la production d’électricité renouvelable », pour reprendre les mots de Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total.

Selon le groupe, Total Spring repose notamment sur l’ambition du Groupe de se développer dans la production d’EnR. C’est dans cet esprit que s’était inscrit l’accord signé avec EREN RE. « La production d’électricité renouvelable de Total va ainsi croître significativement en vue d’atteindre une capacité de 5 GW d’ici 5 ans », avait souligné Philippe Sauquet, directeur général Gas Renewables & Power chez Total, à cette occasion. L’accord avec EREN prévoit que Total pourra prendre le contrôle de la société à l’issue d’une période de 5 ans. EREN RE avait été créé en 2012 par les deux anciens dirigeants d’EDF EN, Pâris Mouratoglou et David Corchia, et s’est constitué un ensemble d’actifs renouvelables représentant une capacité brute installée de 650 MW en exploitation ou en construction dans le monde (éolien, solaire photovoltaïque et hydraulique). La société visait à atteindre une capacité globale installée de plus de 3 GW dans le monde d’ici 2023. L’augmentation de capital souscrite par Total est donc arrivée à point nommé pour couvrir ses besoins de financement. La réalisation de la transaction reste toutefois encore soumise à l’approbation préalable des autorités de concurrence compétentes.

Le marché de l’électricité pour les particuliers est ouvert à la concurrence depuis 10 ans. Avec son offre, Total espère convaincre 3 millions de clients, dont une partie a déjà été acquise avec le rachat de Lampiris et son portefeuille de clients professionnels l’an dernier. L’arrivée de Total en tant que fournisseur d’électricité verte peut bousculer les fournisseurs historiques (EDF et ENGIE) mais aussi les alternatifs comme Direct Energie, et notamment ceux ayant l’électricité verte dans leur ADN (ekWateur, Enercoop, Green Yellow, …). A la différence près que « Total rejoint les autres multinationales, champions boursiers, sur ce segment. Ces acteurs sont tous producteurs d’énergie avant tout … difficile pour un fournisseur de ne pas être tenté de pousser ses clients à la consommation s’il tire la majeure partie de ses gains de la production. Extracteur de gaz et détenteur de parcs solaires, Total ne semble pas être dans un schéma en faveur de la diminution de la consommation énergétique globale », commente Julien Tchernia, président du fournisseur collaboratif de gaz naturel et d’électricité renouvelable ekWateur qui dispose aussi d’une offre d’accompagnement à l’autoconsommation et qui peut aussi vendre de l’électricité verte produite par des clients propriétaires d’une centrale PV (voir notre article). « Nous réaffirmons donc la différence de notre modèle, qui a pour mission principale d’aider ses clients à consommer mieux, et donc surtout à consommer moins. »

*Le groupe Total est présent dans le solaire depuis son entrée majoritaire (66%) au capital de l’Américain SunPower en 2011. Avec sa filiale filiale Total Solar, le groupe s’est aussi doté d’une activité de développement de centrales photovoltaïques, notamment sur toitures. Cette filiale figure d’ailleurs parmi les lauréats du dernier appel d’offres CRE pour le déploiement de centrales solaires en toiture. Voir aussi notre article

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This