Top Menu

Total construit une centrale PV de 52 MWc au Japon

Après avoir réalisé deux centrales photovoltaïques au Japon, Total Solar International* vient de lancer la construction d’un 3e site, plus grand que les précédents, d’une puissance d’environ 52 MWc. Sa mise en service est prévue pour 2021.

Les deux autres centrales PV de Total Solar International au Japon sont Nanao Power Plant (27 MWc) construite en 2017, et Miyako Solar Park (25 MWc) réalisée cette année. La 3e centrale PV sera située à Osato, dans la préfecture de Miyagi. « Miyagi Osato Solar Park portera notre capacité solaire cumulée dans le pays à plus de 100 MWc », souligne Julien Pouget, Directeur Renewables chez Total. « Ce projet s’inscrit dans la stratégie du groupe de développer les capacités de production d’électricité renouvelable à l’international ».

Le site d’Osato comprendra environ 116000 panneaux solaires de hautes performances de type SunPower Maxeon. La centrale sera exploitée par la société de projet Miyagi Osato Solar Park, détenue à 90% par Total Solar International, aux côtés de SB Energy (groupe SoftBank).

« Total accélère dans le développement de sites d’énergies renouvelables de grande capacité avec le lancement de la construction de cette 3e centrale au Japon. Le groupe est désormais présent sur toute la chaîne de valeur du PV. Sa filiale SunPower assemble des panneaux PV en visant le marché de la production distribuée. Total développe en outre des installations de grande taille par le biais à la fois de Total Solar et de Total Eren où le groupe est actionnaire minoritaire. Il s’agit là d’une tendance de fond visible au sein de tous les grands énergéticiens européens jusque récemment spécialistes des hydrocarbures et du gaz, avec Shell, BP, Equinor, ENI et Repsol désormais actifs sur le marché mondial du solaire PV », commente Tom Heggarty, analyste senior de la société d’études de marché Wood Mackenzie. Cette dernière estime à 7 GW la puissance PV des grandes centrales installées au cours des 5 prochaines années au Japon, même si ce secteur de marché s’affiche globalement en baisse. « Il y a au Japon un pipeline considérable de projets bénéficiant de tarifs d’achat encore très intéressants, octroyés il y a déjà quelques années. Leur réalisation est difficile et les coûts sont élevés comparés à d’autres marchés. Mais les projets avec des tarifs d’achat supérieurs à 200 dollars/MWh restent du pain béni pour ceux en mesure de les finaliser, surtout dans un contexte de baisse généralisée des prix du solaire », précise Rishab Shrestha, analyste chez Wood Mackenzie.

*filiale à 100 % de Total dédiée aux grandes centrales solaires au sol.

, , , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This