Top Menu

Le rendement de conversion des modules PV à pérovskite monte à 12,4%

L’Imec et son partenaire Solliance, deux organismes européens de R&D travaillant dans le domaine du photovoltaïque, viennent de dévoiler un rendement de conversion amélioré dans la technologie à pérovskite, avec 12,4% pour des modules solaires de 4 x 4 cm2.

Les mesures réalisées affichent une exceptionnelle stabilité. Elles ont été certifiées par l’institut indépendant de R&D Fraunhofer ISE de Fribourg/Brisgau, en Allemagne. Solliance développe la technologie à pérovskite avec des procédés de fabrication à l’échelle industrielle, donc a priori aisément transférables en production. La structure regroupant des chercheurs néerlandais, allemands et flamands s’est fixé pour objectif une rapide introduction sur le marché. Voir nos derniers articles en cliquant ici et ici

Les modules solaires à pérovskite ont été réalisés par l’Imec avec 8 cellules solaires connectées en série à l’aide de conducteurs à faibles pertes combinant une structuration à la fois mécanique et au laser. En optimisant ce procédé, les chercheurs ont réussi à obtenir que 90% de la surface de 16 cm2 soit active pour la génération d’électricité.

Les pérovskites se présentent comme un matériau prometteur pour la réalisation de cellules solaires à couches minces et à haut rendement. Leur utilisation permet d’obtenir des modules PV semi-transparents, minces et de faible poids, intégrables dans des matériaux de construction, des fenêtres, etc., pour créer des générateurs d’énergie personnalisés.

L’Imec développe sa plateforme de R&D pour les modules à pérovskite dans le cadre de l’initiative Solliance, et mène aussi des travaux de R&D sur les applications avec des partenaires industriels comme Solartek, Dyesol et Panasonic.

L’Imec exposera ses travaux dans le cadre de la manifestation SNEC à Shanghai, en Chine, du 19 au 21 avril prochain.

Une compilation des records des rendement de conversion dans les différentes technologies de cellules solaires obtenus en laboratoire est disponible sous la forme d’un graphique sur le site du laboratoire américain NREL en cliquant ici

, , ,

Top

Pin It on Pinterest

Share This

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!