Top Menu

Réalisations : Japon, France, Suisse

Kyocera-010615Au Japon, les centrales photovoltaïques flottantes de la société française Ciel et Terre se multiplient. Ainsi, Kyocera vient de fêter la fin de la construction de la dernière en date, une centrale de 2,3 MW, comprenant 9072 modules solaires 255 W, installée sur l’étang de Sakasama, réservoir de la ville de Kansai, dans le département de Hyogo au Nord-Oest de Kobe. Le site sera connecté au réseau électrique et opérationnel en juin prochain. Deux autres sites ont été inaugurés dans cette même région, dans la ville de Kato, à l’est de Kasai, sur les réservoirs Nishihira (1,7 MW) et Higashihira (1,2 MW) comptant au total 11256 modules solaires.

En France, la famille Labarthe, productrice de canards gras à Gorses (Lot), a choisi de s’équiper d’une centrale photovoltaïque en autoconsommation afin de bénSolarwatt-010615éficier d’une production d’eau chaude et d’électricité pour son atelier de production de foie gras et pour son habitation. Démarré en décembre 2014, le projet a été réalisé sur la base d’une solution Solarmix proposée par Panosol, installateur partenaire de Solarwatt, avec 6 modules hybrides photovoltaïque et thermique DualSun installés en toiture grâce à un système simple de crochets et rails en surimposition (Ecoline), et un onduleur SMA. Un kit thermique avec ballon de 300 litres permet de stocker l’eau chaude produite par les modules hybrides et prend le relais en cas de besoins supplémentaires grâce à son appoint électrique.

En Suisse, la plus grande centrale photovoltaïque intégrée au bâti en zone urbaine a été réalisée sur le campus de l’école polytechnique de Lausanne (EPFL) dans le cadre d’un partenariat stratégique avec Romande Energie (qui gèrera aussi l’exploitation du site). D’une surface de 15500 m2, cette centrale PV de 2,1 MW s’étale sur plus de 25 toitures. Elle préfiguRomandeEnergie-010615re en quelque sorte un éco-quartier, et constitue aussi un laboratoire de R&D grandeur nature pour le PV, l’école menant plusieurs projets de recherche dans ce secteur dans trois instituts spécialisés (LPI, LESO et PV-LAB). Un « Romande Energie Solaire Lab » ouvrira en outre cet été ; il permettra aux chercheurs de mesurer en situation réelle les performances des panneaux prototypes sortis des laboratoires. Initiée en 2009, la centrale Romandie-EPFL a été réalisée en plusieurs étapes depuis 2010; avec l’installation, au fur et à mesure, de différentes solutions techniques de pointe. Parmi ces étapes figurent ainsi l’installation de panneaux Grätzel (cellules solaires photosensibles) comme vitrage PV en façade ouest du SwissTech Convention Center, de panneaux plats, inclinés et/ou galbés pour épouser les toitures (avec ou sans lestage) ou encore de panneaux colorés (sur la façade sud du bâtiment d’électricité). L’ensemble aura représenté un investissement de 15 millions de francs suisses. La mise en service finale a eu lieu le mois dernier. Le site sera augmenté d’un parcours de visite ouvert au public dès le 1er juillet 2015.

, , , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This