Top Menu

Réalisations : Japon, France, Îles Vierges

Pour son premier projet au Japon, SunPower s’allie à sa maison mère Total pour la réalisation d’une centrale photovoltaïque de 27 MW dont la construction vient de démarrer à Nanao, dans le département d’Ishikawa sur l’île de Honshu au Japon. Réalisée pour le compte du groupe ISE (producteur d’oeufs) qui fournit un terrain de 25 ha à cet effet, la centrale devrait être opérationnelle au premier trimestre 2017.

 Une cérémonie shinto a marqué le début de la construction de la centrale PV


Une cérémonie shinto a marqué le début de la construction de la centrale PV

Le site sera réalisé avec des panneaux PV de type Maxeon de SunPower. Le projet est géré par Total Nanao Power Plant, société commune au groupe ISE (50% des parts), Total et SunPower (25% chacun). Le montage financier a été réalisé par la banque Sumitomo Mitsui. Avec la réussite de ce projet qui représente un investissement de 10 milliards de yens (environ ), nous nous proposons de développer une activité PV non seulement dans d’autres régions du Japon mais aussi dans d’autres pays du Sud-Est asiatique, précise Hikonobu ISE, président du groupe japonais, dans un communiqué de presse.

SMA-290316Le groupe Inelia installe actuellement une centrale photovoltaïque de 500 kWc sur des ombrières de parking d’un hypermarché Leclerc à Pineuilh (Gironde), dont la production d’électricité d’environ 580 kWh est destinée à une autoconsommation à 100% quasiment sur le site. Ceci représenterait une économie d’environ 15% sur la facture énergétique de l’hypermarché. La centrale est réalisée notamment avec 18 onduleurs Sunny Tripower 25000TL de SMA Solar Technology.

Aux Îles Vierges américaines, les 5 MWc de la centrale photovoltaïque USVI Solar I désormais opérationnelle produisent assez d’électricité pour couvrir 10% des besoins énergétiques de Saint-Thomas (40000 habitants). Les onduleurs ont été fournis par KACO new energy (96 produits 32 et 50 kW de la gamme blueplanet TL3). La centrale se trouve sur un terrain accidenté de l’île qui est parfois soumise à des conditions climatiques extrêmes, avec notamment de violentes averses et des ouragans. Sa construction a donc soulevé quelques défis humains et matériels à AES Distributed Energy, responsable du projet.

Kaco_Virgin-Islands-290316« L’installation d’un onduleur central de 3000 kilos sur le lieu de construction aurait constitué un énorme obstacle logistique. Par contre, les onduleurs string offrent plus de flexibilité et constituaient donc le choix logique », explique ainsi Eduardo Casilda Weissen, directeur général des ventes de KACO new energy pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Le recours à une conception décentralisée et à des onduleurs string a aussi ouvert la voie à un montage financier et à une division en 18 installations partielles, nécessaire afin d’obtenir des subventions. En novembre 2015, le projet a reçu la distinction « Ground-Mount Project of the Year Award » du magazine américain Solar Builder. Selon le Département de l’énergie américain, les Îles Vierges étaient jusqu’ici dépendantes des importations de pétrole (pour la production d’électricité, la distillation et le transport de l’eau) et de générateurs diesel, le tout avec un coût de l’électricité jusqu’à quatre fois plus élevé que la moyenne nationale. D’ici 2025, la part des énergies fossiles devrait baisser à 60%.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This