Top Menu

Panneaux PV chinois : Bruxelles abandonne les mesures antidumping

[MIS A JOUR – 01/09/2018] La Commission européenne a décidé de supprimer à partir du 3 septembre prochain les mesures antidumping et antisubventions décidées à l’encontre des cellules solaires et panneaux photovoltaïques de production et source chinoise en 2013 et aménagées depuis (voir notre article). Une majorité d’états membres a en effet opté pour le rejet d’une requête déposée par des industriels européens du secteur afin de les maintenir tout en analysant la situation en parallèle afin de faire évoluer le dispositif. Pour Milan Nitzschke, président de l’association EU ProSun, cette décision de l’UE arrive au plus mauvais moment pour l’industrie européenne.

« Les fournisseurs chinois se préparent à inonder le marché mondial du solaire avec une vague de produits PV sans précédent, avec un volume quatre fois plus important que les besoins annuels de tous les états membres de l’Union européenne », précise Milan Nitzschke. « D’autres pays tels que les États-Unis, l’Inde, le Canada ou encore la Turquie mettent en place des mesures plus strictes pour se protéger de cette vague de produits chinois, l’UE ouvre ses portes ! Le rejet de la demande de l’industrie européenne pour une révision de l’arrêt des taxes met en danger le résultat des 30 dernières années de développement technologique de l’industrie européenne du solaire et sera préjudiciable à 40 entreprises manufacturières opérant dans 17 états européens. »

De fait, le marché chinois est actuellement en pleine régression, les autorités ayant décidé de baisser les aides au déploiement principalement pour deux raisons : les coûts élevés engendrés par le formidable développement qu’y a connu le solaire ces deux dernières années, et les problèmes de raccordement avec la nécessité de renforcer les réseaux électriques (voir notre article du 30 juin dernier). Actuellement, les experts estiment à environ 30 GW la capacité de production excédentaire de la Chine … le marché européen se situe, bon an mal an, à quelque 7 GW.

Rappelons que les fabricants chinois peuvent importer leurs produits en Europe à des prix plancher (en baisse depuis 2016) pour ne pas être soumis à des taxes antidumping qui peuvent monter jusqu’à 64,9%, mais de nombeux fabricants chinois ont défié Bruxelles et renoncé à l’accord signé en 2013. Voir également notre article à ce sujet.

Pour EU ProSun, Bruxelles cède aux pressions à la fois de la Chine et des importateurs qui ne cessent de répéter que les taxes freinent le déploiement des installations solaires en Europe. Pour Milan Nitzschke, cette affirmation est fausse. « L’énergie solaire est aujourd’hui la source d’électricité la moins chère en Europe. Son coût ne baissera pas si les taxes antidumping disparaissent. Les importateurs augmenteront un peu leurs marges et les dégâts seront dévastateurs du côté de l’industrie, voire même de l’ensemble de la chaîne de valeur », assure-t-il.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This